Bio bagasse concept, vaisselle jetable biodégradable made in Guadeloupe

Rédigé par Eva Souto, le 5 Dec 2014, à 15 h 36 min

En conformité avec la loi de transition énergétique, la vaisselle jetable devrait être interdite à l’horizon 2020. Alors, à l’heure où cette dernière est mise à l’amende, un site internet propose un concept innovant. Une vaisselle jetable oui, mais biodégradable ! Zoom sur un concept très doux pour l’environnement.

Bio Bagasse Concept : une vaisselle jetable 100 % compostable

Sur son site www.biobagasseconcept.com, la marque donne le ton de son engagement avec son slogan : « Bio Bagasse Concept, la solution durable au jetable ».

Soucieux de proposer un mode de vie durable et préoccupés par l’environnement, les fondateurs de la marque se fixent un objectif : promouvoir des produits et de la vaisselle jetables biodégradables et compostables.

Bio Bagasse Concept vaisselle jetablevaisselle jetableMais, en pratique, comment cela fonctionne ? Des recherches ont permis d’élaborer des polymères d’origine végétale permettant une vraie alternative aux plastiques et autre styromousse.

Des nouveaux matériaux issus de ressources renouvelables tels que la pulpe de bagasse, les amidons de maïs, la pomme de terre, la betterave etc.

Avantage ? Ils sont tous biodégradables et compostables !

Bio Bagasse Concept : de la vaisselle en pulpe de canne à sucre

La marque propose plusieurs alternatives au plastique, pour fournir une vaisselle jetable biodégradable et compostable. Parmi elles, la pulpe de canne à sucre.

vaisselle jetable Processus Bio Bagasse ConceptSa fibre résiduelle est récupérée après broyage et extraction du jus. Cette dernière nommée bagasse*, après avoir été convertie en pulpe (transformation en pâte avec de l’eau et un liant naturel) est ensuite thermomoulée en vaisselle écologique (assiettes, gobelets, bols, etc.).

picto-etoile-paragraphe Bio bagasse concept : le 1er site de vente de vaisselle jetable et biodégradable made in Guadeloupe A noter que cette matière est extrêmement robuste, étanche, micro-ondable et qu’elle résiste aussi bien à la chaleur qu’au froid.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Made in Guadeloupe? Seulement le site.
    C’est plus un importateur de vaisselle jetable…

  2. Le concept part d’une intention louable, mais fabriquer de la vaisselle à partir d’ingrédients alimentaires (betterave, pomme de terre, canne à sucre) ne me paraît pas judicieux. On a déjà du mal à nourrir toute la population, alors il ne faut pas gaspiller ce qui peut servir à la nourriture. En plus, cela reste “jetable”, encore un concept de gaspillage…

    • @ bibichat
      La bagasse, c’est le résidus de la canne à sucre, une fois qu’on a tiré le jus gorgé de sucre. Il ne s’agit donc pas d’une production alimentaire détournée, comme le biocarburant, promotionné un temps et de manière imbécile par les Verts. Qu’on fabrique ou pas des couverts avec les résidus de la canne à sucre ne change rien à la production de canne à sucre.
      Ce qui pose question, et rien n’est dit dans l’article à ce sujet, c’est quelle quantité d’énergie il faut pour produire ces couverts jetables. Sachant par ailleurs que la bagasse est déjà utilisée pour produire de l’énergie.

  3. Pour pouvoir répondre à la question en fin d’article il faudrait disposer d’un complément d’infos comme quelle énergie et autres matières rentrent en compte dans la fabrication, quelle quantité d’eau etc
    et pouvoir comparer ces types de matériaux avec leurs homologues non biodégradables
    Alors à suivre !

Moi aussi je donne mon avis