Pourquoi il ne faut jamais mettre l’assiette de bébé au micro-ondes, ou au lave-vaisselle ?

Les pédiatres américains rappellent les bonnes pratiques à suivre pour que les bébés ne trouvent pas de toxines dans leurs assiettes et petits plats.

Rédigé par Paul Malo, le 9 Aug 2018, à 11 h 40 min

On savait déjà qu’il ne fallait jamais chauffer les couverts et assiettes pour enfants en mélamine, et en réserver l’usage aux plats froids, voire à la dinette de bébé ! Mais une toute nouvelle étude d’un groupe de pédiatres américains rappelle qu’il faut de manière générale éviter de réchauffer du plastique au micro-ondes, ou le laver en le chauffant.

Des toxines émises dès qu’on chauffe le plastique

Une étude de l’American Academy of Pediatrics (AAP) souligne ce que nombre de parents savent déjà : le fait que micro-ondes et plastique ne font pas bon ménage, du fait du risque d’émanations de toxines, et perturbateurs endocriniens tels que le  Bisphenol-A ou les phtalates. Mais, plus largement, l’AAP recommande d’éviter tout plastique au micro-ondes, mais aussi au lave-vaisselle.

En effet, assiettes, verres, couverts seront également chauffés durant le lavage, émettant alors des toxines, que les enfants absorberont en mangeant.

Le lave-vaisselle chauffe trop la vaisselle au lavage pour y mettre les accessoires d’un bébé © Oleksandra Naumenko

Vaisselle à la main chaudement recommandée donc, car les effets des Bisphenol-A sont multiples, rappelle l’AAP : leur absorption par l’organisme peut agir tel un oestrogène, ce qui « change potentiellement l’âge de la puberté, réduit la fertilité, augmente les graisses et affecte les systèmes nerveux et immunitaires. » Quant aux phthalates, ils peuvent affecter le développement génital masculin, et contribuer à long terme aux maladies cardiovasculaires.

Des ennemis invisibles dans les assiettes

Mais l’APP n’appelle pas seulement à se méfier de ces deux toxines. Ainsi, les composés perfluorés et polyfluorés, présents notamment dans les emballages anti-graisse (et dans les emballages des fast food, pour les plus grands) peuvent aussi se révéler dangereux pour la santé des tout petits. Hautement persistants, ils sont pour certains cancérogènes, voire s’avérer être des perturbateurs endocriniens, et peuvent nuire à la croissance des enfants.

Vaisselle pour bébé © Africa Studio

Autre ennemi invisible dans les assiettes  :  le perchlorate, que l’on trouve dans certains aliments séchés, qui affecterait le fonctionnement de la thyroïde, la croissance et le développement du cerveau. Sans oublier les colorants artificiels qui, selon l’APP, contribuent aux troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Illustration bannière : Bébé qui mange en faisant la grimace – © Oksana Kuzmina
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis