Maladie de Lyme : l’espoir d’un vaccin se précise

Le laboratoire français Valneva est parvenu à atteindre des résultats prometteurs avec son candidat vaccin contre la maladie de Lyme.

Rédigé par Anton Kunin, le 4 Aug 2020, à 11 h 50 min

Les personnes ayant reçu les injections du candidat vaccin développaient des anticorps contre la maladie de Lyme dans 85,6 % à 97 % des cas.

Une réponse immunitaire dans au moins 8 cas sur 10

S’il y a des maladies pour lesquelles il n’existe ni traitement efficace ni vaccin, la maladie de Lyme en fait certainement partie. Mais, grâce à une avancée scientifique, il y a désormais une lueur d’espoir. Le laboratoire français Valneva a publié le 22 juillet 2020 les résultats de la Phase 2 des essais cliniques de son candidat vaccin VLA15. Et les résultats sont encourageants. « Le critère principal de l’étude de Phase 2 a été atteint », se félicite Valneva. En effet, comparé à la Phase 1, les plus fortes doses du vaccin utilisées dans cet essai ont généré des réponses anticorps plus élevées et ce, chez l’ensemble des participants.

Les personnes ayant reçu la plus forte dose du candidat vaccin ont développé des anticorps dans 81,5 % à 95,8 % des cas. Chez les 18-49 ans, les résultats ont été encore plus encourageants : 85,6 % à 97 % des participants à l’essai ont développé des anticorps. Chez les adultes les plus âgés (50 à 65 ans), la réponse sérologique était plus faible mais toujours encourageante.

Le candidat vaccin VLA15 a démontré son potentiel immunisant

vaccin maladie de lyme

Enfin un vaccin contre la maladie de Lyme ? – © frank60

Les résultats obtenus peuvent être qualifiés de fiables dans la mesure où l’essai a mobilisé 2.452 participants, dont chacun a reçu trois injections. En plus, aucun effet indésirable sévère n’a été constaté. Le candidat vaccin VLA15 couvre les six sérotypes de la maladie de Lyme présents en Amérique du Nord et en Europe. Précision importante, selon les chercheurs de Valneva, à la différence d’une vaccination à VLA15, une exposition préalable à la maladie de Lyme (séropositivité) n’a pas d’impact sur la génération d’anticorps. Valneva va poursuivre la Phase 2 des essais cliniques, qui ne sont pas terminés. Une fois ces données complémentaires obtenues, courant 2020, le laboratoire déterminera la dose et le schéma de vaccination finaux.

Tout un chacun est susceptible de contracter la maladie de Lyme dans la mesure où elle se transmet par morsures de tiques. Celles-ci peuvent se coller sur vos vêtements ou votre peau après une promenade dans la nature. Et il ne s’agit pas uniquement de promenades en forêt : tout contact avec les herbes hautes, dans son propre jardin par exemple, peut vous laisser avec une tique sur la peau. En Europe, 15 % des tiques environ transmettent la maladie de Lyme.

Illustration bannière : Tique sur un bâton : enfin un vaccin contre la maladie de Lyme ? – © p6foto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis