Une nouvelle carte permet de connaître la qualité de l’air en Europe

Jeudi 16 novembre 2017, l’Agence européenne pour l’environnement a mis en ligne sur son site une nouvelle carte pour connaître la qualité de l’air. Cinq critères sont pris en compte et récoltés dans 2.000 stations réparties en Europe.

Rédigé par Maylis Choné, le 17 Nov 2017, à 9 h 50 min

L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a profité du rendez-vous « Clean Air Forum », organisé à Paris par la Commission européenne le 16 novembre, pour présenter son nouvel outil : une carte interactive présentant la qualité de l’air.

La qualité de l’air à portée de clic partout en Europe

L’Agence européenne pour l’environnement permet aux particuliers d’avoir accès à de nombreuses informations sur la qualité de l’air. Une nouvelle carte interactive met en ligne et actualise, heure par heure, les données de 2.000 stations de surveillance réparties dans toute l’Europe. Un outil indispensable quand on connaît les conséquences de la pollution atmosphérique sur la santé publique.

Ozone, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, particules PM10 et particules fines PM2,5 : cinq types de pollution sont mesurées par les stations de surveillance qui analysent la qualité de l’air. Également disponible, un historique des cent derniers jours pour chaque station. Grâce aux couleurs (du vert au rouge foncé), chacun peut s’organiser pour limiter les sorties si la qualité de l’air est médiocre.

carte qualité de l'air

capture d’écran de la carte interactive

Améliorer le dialogue et la santé publique

« Le nouvel indice européen de la qualité de l’air permet aux citoyens d’accéder facilement aux informations sur la qualité de leur air local, qui peut avoir une incidence directe sur leur santé. Ces informations, accessibles à tous, constituent une base importante pour un dialogue ainsi que pour les décisions nécessaires pour préserver la santé des citoyens, surtout dans les villes », a déclaré Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l’AEE, lors de la présentation du site.

La pollution, souvent qualifiée de « tueuse invisible », entraîne chaque année des milliers de décès prématurés en Europe : en 2014, 400.000 personnes sont mortes des suites de maladies liées à la pollution atmosphérique. Pour le moment l’Italie, la Grèce et la Turquie n’ont pas souhaité transmettre leurs données et n’apparaissent donc pas sur la carte interactive.

Consulter la carte interactive

Illustration bannière : Pollution à Paris – © D.Bond
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Quand vous lisez que la qualité de l’air est bonne à Fos-sur-Mer, permettez-moi de douter des informations portées sur cette carte !

Moi aussi je donne mon avis