Un nouveau site pour signaler les effets indésirables des médicaments

Depuis le 13 mars, le ministère de la Santé a mis en ligne un site pour les professionnels et les particuliers puissent signaler les effets indésirables de certains soins ou médicaments. Comment ça marche ?

Rédigé par Maylis Choné, le 15 Mar 2017, à 10 h 55 min

Signaler un effet indésirable d’un médicament, d’un complément alimentaire ou d’un soin en ligne c’est possible. Le nouveau site du ministère de la Santé rend ce service accessible à tous.

Signaler les effets indésirables d’un médicament

Vous prenez un médicament ou un complément alimentaire, vous utilisez certains produits cosmétiques, vous avez un nouveau tatouage ? Si vous constatez des effets indésirables même déjà indiqués dans la notice, le nouveau portail du ministère de la Santé est fait pour vous. Pour préserver votre confidentialité et vos données personnelles, chaque signalement est totalement anonyme.

Pour en savoir plus : http://social-sante.gouv.fr/grands-dossiers/signalement-sante-gouv-fr

Le fonctionnement est assez simple : rendez-vous à l’adresse ci-dessus, puis après avoir choisi la catégorie qui vous concerne, remplissez tous les champs nécessaires au signalement du médicament ou du produit.

Le site est en lien direct avec le centre régionale de pharmacovigilance dont vous dépendez. Un professionnel, expert dans le domaine signalé, étudie votre demande et la complète si besoin en vous recontactant pour obtenir des détails ou informations supplémentaires. Il peut également étayer le signalement en se renseignant auprès du médecin qui a constaté les effets indésirables et que vous aurez nommé au cours de votre démarche.

Les Français sont de plus en plus sensibles aux effets indésirables

Que ce soit pour leur santé, l’environnement, leur alimentation ou les produits de beauté, les Français sont de plus en plus sensibles à ce genre de démarche. Ils sont entourés de produits contenants substances dangereuses et perturbateurs endocriniens. Les allergies alimentaires, les problèmes de fertilité, l’asthme, l’eczéma sont par exemple, intimement liés à ces produits. Les consommateurs en ont conscience et veulent changer les choses à leur niveau.

Marisol Touraine explique vouloir grâce à cette plateforme : « faciliter l’accès aux différents dispositifs de signalement existants » avant d’ajouter : « En facilitant les déclarations en ligne, ce portail contribue à l’amélioration de la qualité et de la sécurité du système de santé français ». À vos claviers !

Illustration bannière © megaflopp – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai déjà fait un signalement au centre régional de pharmacovigilance sur les effets délétères du CRESTOR (statine), et il m’a été conseillé de chanter de statine, pour retrouver les mêmes effets sur un autre ! Bien entendu, je n’ai pas suivi ce conseil, mais je me pose des questions sur l’utilité de toutes ces agences de contrôles qui ne font rien, et vivent sur nos impôts !

  2. Je n’ai rien sur un médicament très nocif, en place depuis 5 ans qui harcèle les français, pompe les contribuables et les prend pour des con !
    Son nom ÔlandouillElyséenne.

Moi aussi je donne mon avis