Un biohacker tente de devenir un surhomme en modifiant son ADN

Depuis sa découverte en 2015, la technique d’édition génétique CRISPR/Cas9 aussi appelée « scalpel de la génétique » ou les « ciseaux de l’ADN » promet des avancées majeures en thérapie génique à tel point qu’un ex-salarié de la NASA a tenté l’expérience incroyable de modifier lui-même son génome.

Rédigé par Sonia Mahmoudi, le 12 Dec 2017, à 9 h 00 min

Le biokacking n’avait jamais atteint ce stade ! Josiah Zayner, diplômé de biophysique moléculaire, a tenté de modifier l’ADN des cellules musculaires de ses avant-bras. Deviendra t-il le sosie de Popeye ?

Mais peut-il vraiment devenir un surhomme ?

Les biohackers sont connus pour essayer sans cesse d’élargir les capacités de leurs corps en s’implantant des dispositifs électroniques ou en essayant de modifier leur génome. Célèbre dans ce milieu, Josiah Zayner a annoncé le 4 octobre dernier, via un Live Facebook ; qu’il s’était injecté dans l’avant-bras une solution bien spécifique : un mélange entre la protéine Cas9 et un ARN guide ciblant le gène de la myostatine, une protéine qui inhibe la croissance musculaire. L’idée du biophysicien est en fait d’inhiber ce gène pour voir si les muscles de son avant-bras vont se développer d’eux-même sans effort sportif.

Josiah Zayner a mené cette expérience pour prouver que l’édition du génome peut être effectuée par presque tout le monde, à domicile et avec un minimum de matériel : il a en effet commandé un simple kit de biohacking sur internet ! Il ne sait pas vraiment quelles cellules ont été touchées, ni si le gène a réellement été inhibé donc il ne peut que attendre pour voir si la tentative de manipulation d’ADN aura un effet.

Pour Zayner, les choses vont trop lentement dans le « vieux monde de la science » et s’il y a des volontaires pour entreprendre des transformations, ils devraient se lancer. Il a d’ailleurs lancé son entreprise The ODIN qui commercialise des kits permettant de réaliser des expériences de génie génétique à domicile.

La mise en vente de ces kits est illégale et inquiète les autorités fédérales et la FDA (l’agence du médicament américaine) qui a immédiatement publié une mise en garde rappelant que toute utilisation doit faire l’objet d’une approbation.

Illustration bannière : Popeye  © KFC – Modify Watches
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis