l’UFC-Que Choisir interpelle les assureurs : rendez l’argent !

L’association UFC-Que Choisir exige que les assureurs restituent aux assurés les milliards d’euros économisés du fait des restrictions de déplacements imposées depuis le 17 mars dernier.

Rédigé par Paul Malo, le 28 Apr 2020, à 10 h 15 min

Pourquoi les tarifs d’assurance ne seraient-ils pas revus à la baisse alors que les Français n’ont quasiment plus d’accidents de la circulation ? L’UFC-Que Choisir pose la question.

Des milliards d’euros d’économies pour les assureurs

C’est un fait : avec le confinement imposé en France,  la fréquence des accidents corporels a chuté de 91 % ; et devrait rester durablement bien en deçà de sa moyenne historique. Selon une étude réalisée par l’association UFC-Que Choisir, cette restriction des déplacements imposée depuis le 17 mars « pourrait générer une économie allant de 1,4 à 2,3 milliards d’euros au profit des assureurs. » En fonction d’un scénario médian prévoyant un retour à la normale à horizon mi-juillet, l’association table sur une baisse des indemnisations de l’ordre de 1,8 milliard d’euros.


Les assureurs ont-ils simplement l’intention de garder ces sommes pour elles ? Ce serait l’occasion au contraire de redorer leur blason en prouvant leur solidarité avec les Français, juge l’association. C’est pourquoi l’UFC-Que Choisir « appelle les pouvoirs publics à imposer aux assureurs automobiles de rétrocéder les économies liées au confinement par une baisse de 2,2 milliards d’euros des cotisations. » 

Cela représenterait une baisse de 50 euros par automobile et de 29 euros par moto
Selon l'association de consommateurs

Les voitures ne circulent plus depuis le début du confinement © Tupungato

Une lettre type à envoyer à son assureur

« Cette démarche est pleinement légitime puisque la loi prévoit que les assurés peuvent obtenir une réduction du montant de leur prime en cas de diminution du risque au cours de leur contrat », rappelle l’association. En effet, « l’assurance repose sur un transfert de risques, les consommateurs versant leurs cotisations en couverture d’un dommage incertain. En contrepartie, les assureurs s’engagent à les indemniser et fixent leurs tarifs selon leur anticipation des sinistres. » Du coup, les restrictions de déplacement du confinement sans précédent ont clairement rendu obsolètes les tarifs des assurances automobile pour 2020.

Télécharger le courrier type à adresser à votre assureur : ici

Les consommateurs s’acquittent en moyenne de près de 500 euros par an et par véhicule pour leurs cotisations d’assurance automobile. D’ordinaire, les deux tiers des primes sont habituellement affectés (68 %) à l’indemnisation des sinistres. L’association appelle également les assurés à écrire à leur assureur afin de réclamer cette baisse, alors que le confinement pèse également sur leurs finances : aux baisses de revenus subies s’ajoute une augmentation du coût de certains produits de première nécessité. C’est pourquoi, afin de récupérer un tant soit peu de pouvoir d’achat, l’UFC-Que Choisir met à leur disposition de chacun sur son site un courrier-type afin de réclamer une diminution de sa cotisation. Certaines compagnies d’assurance, comme la MAIF, la Matmut et AMV, ont déjà fait des gestes commerciaux.

Illustration bannière : près six semaines de confinement, de nombreux véhicules, en France, n’ont quasiment pas roulé
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis