Trois pesticides dangereux interdits en Thaïlande

Malgré l’importance de l’agriculture, et de leur usage, dans le pays, la Thaïlande vient de décider d’interdire non seulement le glyphosate mais aussi deux autres herbicides dangereux.

Rédigé par Paul Malo, le 23 Oct 2019, à 10 h 10 min

Glyphosate, chlorpyrifos et paraquat : ces trois substances dangereuses seront interdites à compter du 1er décembre prochain en Thaïlande.

Thaïlande – Des niveaux anormalement élevés en pesticides et herbicides

Les protestations des agriculteurs locaux n’y auront rien fait : la commission des substances dangereuses de Thaïlande a décidé le 22 octobre dernier l’interdiction du glyphosate et de deux autres pesticides. Une interdiction qui entrera en vigueur à compter du 1er décembre prochain. Cette annonce a été saluée par le réseau de vigilance sur les pesticides thaïlandais, ardent militant d’une telle interdiction.

Des conditions d’épandage ne respectant pas vraiment la sécurité des travailleurs agricoles © Surapong Buacharoen

En effet, selon une vaste étude réalisée à travers le pays, 46 % des fruits et 55 % des légumes contenaient des niveaux anormalement élevés en pesticides et herbicides. Il s’agit là d’une décision d’importance alors que le pays est l’un des principaux exportateurs mondiaux de sucre et de riz, et que l’agriculture représente par conséquent encore 40 % de l’emploi en Thaïlande. Mais le pays est aussi l’un des principaux consommateurs de pesticides.

Lire aussi :  Quels fruits et légumes sont les plus contaminés par les pesticides ?

Des travailleurs agricoles largement intoxiqués

Malgré les protestations des agriculteurs locaux, inquiets d’une hausse des coûts de production, le glyphosate, considéré comme cancérigène, sera interdit, de même que le paraquat, herbicide jugé « hautement toxique » et interdit au sein de l’Union européenne depuis 2007. Le chlorpyrifos également banni, entraîne quant à lui des retards de développement chez des enfants.

Alors que l’usage de paraquat a triplé en dix ans, le Bureau national de sécurité sanitaire thaïlandais estime que les produits chimiques agricoles ont provoqué au moins 1.715 décès au cours des trois dernières années, dont 600 directement imputables aux insecticides, pesticides, fongicides et herbicides. 5.000 personnes ont été hospitalisées suite à des affections liées à l’exposition à ces produits.

Ouvrières agricoles dans les rizières en Thaïlande © Patrick Foto

Selon les tests réalisés cet été par Thai Pesticide Alert Network (Thai-PAN), 61 % des travailleurs agricoles testés présentaient un niveau de contamination risqué pour la santé, et 19 % élevé et dangereux(1).

Une bonne nouvelle aussi pour les millions de touristes visitant le pays chaque année, qui devraient pouvoir déguster la délicieuse cuisine Thaï sans avaler un cocktail chimique 30 fois supérieur aux niveaux autorisés en Europe dans les fruits et légumes…

Illustration bannière : Épandage de pesticides dans les rizières en Thaïlande © Kaentian Street

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis