Même protégées, les tortues sont constamment menacées

Plusieurs faits récents viennent confirmer le fait que les tortues, même lorsqu’elles vivent dans des endroits protégés, sont menacées. Explications.

Rédigé par Maylis Choné, le 12 Sep 2018, à 11 h 40 min

Massacres, trafic, vols de tortues… L’actualité qui touche les tortues est bien sombre ces derniers temps. Et pourtant, des efforts de protection sont déployés. Est-ce vraiment suffisant ?

Des tortues victimes des braconniers à Mayotte

C’est un rapport de l’association Sea Shepherd, spécialisée dans la défense du monde marin, qui tire le signal d’alarme. En cause ? Le massacre de tortues sur les plages de Mayotte, et ce, même sur les plages dites surveillées par des gardiens payés par l’État français. Malgré ces précautions, 300 tortues ont été officiellement tuées en 2016.

Dans la réalité, l’association explique que les chiffres sont plus proches du millier, car de nombreux braconnages ont lieu sur les plages pourtant surveillées : par manque de vigilance ou par crainte des braconniers, certains gardiens restent la nuit entière dans leur cabane sans effectuer de ronde. Ils enterrent les cadavres découverts au petit matin, sans les signaler aux autorités censées les recenser.

Des vols de tortues en France et en Angleterre

Les tortues ne sont malheureusement pas menacées uniquement sur les plages où elles viennent pondre. Récemment, des vols de tortues ont marqué l’actualité. La première, c’est Fergie, une tortue d’Hermann âgée de deux ans, qui a été dérobée dans une ferme pour enfants dans le Sussex.

Le vol filmé par une caméra de surveillance © CCTV Sussex Police

Les coupables sont activement recherchés ! « Nous sommes préoccupés par le bien-être de Fergie et nous exhortons toute personne ayant des informations à contacter la police », explique le responsable de la ferme.

56 tortues volées en Corse

La seconde actualité remonte à quelques jours, où, dans la nuit du 9 au 10 septembre, pas moins de 56 tortues d’Hermann adultes ont été volées en Corse, dans le parc A Cupulatta, qualifié de cité des tortues. Uniquement des couples reproducteurs. Étant interdites à la vente, ces tortues seront soit destinées au trafic, soit relâchées dans la nature. Dans un cas comme dans l’autre, elles sont en danger de mort.

Tortues d’Hermann © Daydream Photographie

La tortue d’Hermann se retrouve sur tout le pourtour méditerranéen (Espagne, France, Corse, Italie, Sardaigne…). Mesurant entre 18 et 20 cm à la taille adulte, elle est considérée « en danger » par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).

Illustration bannière : Tortue – © Authentic travel
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. de Emprego: Recepcionista – Manager Empregos

Moi aussi je donne mon avis