Les téléviseurs consomment beaucoup plus qu’annoncé

La consommation des téléviseurs a été épinglée par une ONG comme étant largement supérieure à celle annoncée sur les étiquettes par les constructeurs.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 29 Sep 2016, à 10 h 20 min

La télévision est, depuis des années, entrée dans tous les salons de France et du reste du monde. Constamment allumée ou presque, elle représente l’un des principaux appareils électroménagers des pays industrialisés et donc un poste de consommation d’énergie important des foyers : 5 % de la consommation annuelle. Les constructeurs axent donc sur des téléviseurs qui affichent des consommations très basses. Pourtant, ce ne serait pas vraiment le cas. Nouveau scandale à la Volkswagen ?

L’ONG américaine qui lutte pour la défense de l’environnement, NRDC, a publié une étude dans laquelle elle analyse la consommation des téléviseurs et la compare à celle affichée par les marques. Le résultat est bien loin du compte et la consommation des téléviseurs dernière génération serait largement plus élevée que celle annoncée. Un problème, alors que le monde entier tente de réduire sa consommation électrique.

Les télévisions sont bien plus gourmandes en énergie que ne le montrent les étiquettes

En cause selon l’ONG, ce ne sont pas les constructeurs mais les tests établis par les autorités, auxquels ils doivent se soumettre. Il s’agit dans les faits, de faire passer une vidéo de 10 minutes proposant une série d’extraits vidéo censés représenter les programmes disponibles. C’est en analysant la consommation lors de ce visionnage que les constructeurs obtiennent les résultats, qu’ils affichent ensuite sur les étiquettes.

regarder le téléviseur, enfant,  consommation d'énergie

Après le DieselGate, le TVGate ?

NDRC pointe du doigt plusieurs failles dans ces tests, ce qui n’est pas sans rappeler les failles pointées du doigt par diverses ONG concernant les tests anti-pollution des moteurs Diesel.

D’une part, précise NDRC, lors du passage de la vidéo de 10 minutes, les constructeurs utilisent la technologie de réduction de luminosité, qui fait également diminuer la consommation, et accessoirement, fatigue moins les yeux.

Les utilisateurs, eux, peuvent au contraire se passer de cette option pour obtenir des images plus nettes, voire même passer en mode « cinéma », ce qui à pour effet d’augmenter considérablement la consommation du téléviseur. Pire : les images de l’ultra haute définition ne sont carrément pas prises en compte dans le test, alors qu’elles augmentent de 30 à 50 % la consommation du téléviseur.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Les politiques qui votent les lois et donc organisent l’ensemble des contrôles sont-ils incompétents ou bien sont-ils compromis ?

Moi aussi je donne mon avis