Attention, la taxe ‘abri de jardin’ augmente (encore) en 2021

Vous avez des travaux en vue dans votre jardin ? Vous allez peut-être devoir payer une taxe d’aménagement. Mais qui doit payer combien, et sous quelles conditions ?

Rédigé par Paul Malo, le 10 Jan 2021, à 7 h 49 min
Attention, la taxe ‘abri de jardin’ augmente (encore) en 2021
Précédent
Suivant

Pour la cinquième fois consécutive, la taxe dite « abri de jardin » augmente en 2021. Combien allez-vous devoir débourser cette année ? Décryptage des nouvelles règles concernant cette taxe d’aménagement…

Tout type d’aménagement est concerné

Si vous en avez entendu parler, vous la connaissez sans doute sous le nom de taxe « abri de jardin », mais elle est loin, en réalité, de ne concerner que cela ! Depuis sa création somme toute assez récente, en 2012, la taxe d’aménagement n’a cessé d’augmenter. Et ce sera encore le cas cette année, avec une hausse de 1,1 % en 2021. La raison : elle est fondée sur l’évolution de l’indice du coût de la construction du dernier trimestre de l’année précédente.

Cabane, véranda, cave, garage, piscine… Cette taxe s’applique à tout type d’aménagement du jardin, du moment qu’il s’agit d’une construction de plus de 5 m2 et de 1,80 m de hauteur, et qu’elle a supposé de déposer un permis de construire.
Seuls les espaces clos étant soumis à cet impôt, vous n’aurez donc pas à la régler si vous décidez d’aménager une pergola ou un abri ouvert pour profiter de vos extérieurs lors d’un prochain confinement.

Votre véranda de plus de 5 m2 est concernée par la taxe  © rikur B

Une question de superficie, mais un forfait

Si vous en êtes redevable, n’oubliez pas de l’inscrire en lettres rouges dans vos prévisions de budget, car elle est exigible en une seule fois en dessous d’un seuil de 1.500 euros.

Mais, justement, en êtes-vous redevable, et combien cela coûte-t-il ? Soyez toutefois rassuré : contrairement à une taxe d’habitation, cette taxe « abri de jardin » ne s’applique qu’une seule fois, une fois la construction achevée. L’avis de taxe vous sera envoyé dans les six mois suivant la fin de construction.

Si vous êtes concerné, quel montant devrez-vous payer ?

Pour vous aider à le savoir, sachez qu’un simulateur en ligne est proposé sur le site du ministère de la Cohésion et des territoires.
Vous y retrouverez toutes les informations utiles tant sur les montants à régler, différents entre l’Île-de-France et le reste de l’Hexagone, et sur les conditions de paiement.

Des possibilités d’exonération

En toute logique, le montant de cet impôt dépend de la superficie de votre construction selon un calcul simple : surface en mètres carrés x tarif forfaitaire x taux fixés par le département et la ville.

Mais il existe quoi qu’il en soit un tarif forfaire, qui s’élève à 869 euros du m2 pour les franciliens, et à 767 euros du m2 pour le reste de la France. Ce n’est qu’au-delà de 1.500 euros de taxe d’aménagement que vous serez autorisé à la régler en deux fois.

La taxe abri de jardin, un impôt méconnu des Français ©  Richard Evans

Mais un miracle n’étant jamais impossible, renseignez-vous en amont de vos travaux afin de savoir si, par chance, votre mairie n’a pas mis en place une exonération, quelle que soit la surface de votre abri.

À noter par ailleurs que si c’est une piscine qui vous tente la taxe d’aménagement imposée par l’État atteint désormais les  200 euros par m2.
Enfin, concernant les panneaux photovoltaïques fixés au sol, comptez 10 euros par m2 de surface de panneau. Un surcoût vite conséquent à bien intégrer à vos prévisions de dépense…

Illustration bannière : Augmentation de la taxe abri de jardin en 2021 @ Crisferra
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bah oui état racketteur pour indemniser tout ce petit monde d’économie Étatique…et il parait que les gens se plaignent !

  2. 1travel Resources and Information.

Moi aussi je donne mon avis