Le tabagisme, un facteur aggravant pour le coronavirus ?

Les fumeurs risquent-ils de souffrir plus souvent d’une forme grave du coronavirus ? Une étude menée en Chine semble le prouver…

Rédigé par Paul Malo, le 14 Apr 2020, à 10 h 23 min

Selon une étude menée en Chine, le tabagisme augmenterait le risque de développer une forme sévère du Covid-19.

Le tabagisme, une pratique nécessairement à risque

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs : le tabagisme augmenterait de 50 % la probabilité de souffrir d’une forme sévère du coronavirus, selon les données publiées par le New England Journal of Medicine(1). Le fait de fumer augmente donc bel et bien la vulnérabilité des fumeurs, et de façon importante : selon cette étude, les fumeurs ont en effet 2,5 fois plus de risque de décéder ou de se retrouver en service de réanimation, comparé aux non-fumeurs.

Cette étude menée en Chine a étudié les caractéristiques de 1.099 patients. Alors que le Covid-19 entraîne notamment une défaillance des capacités pulmonaires, le tabagisme augmenterait de 130 % les risques de devoir faire face à une forme très sévère du virus. Là aussi les chiffres parlent d’eux-mêmes ; quand en moyenne 5 % des personnes atteintes par le coronavirus sont hospitalisées en réanimation ou décèdent, ce pourcentage monte à 12 % chez les fumeurs.

tabagisme coronavirus

Les fumeurs portent leurs doigts à leur bouche multipliant la possible contamination © Mita Stock Images

Le risque de contaminer son entourage

Il faut dire que le tabac altère a priori déjà les barrières naturelles nous protégeant des infections et bactéries. Comme le rappelle le Comité national contre le tabagisme (CNCT), fumeurs et  vapoteurs sont plus susceptibles de contracter le coronavirus du fait de porter sans cesse leurs doigts à leur bouche.

Les fumeurs ont également plus de risque de contaminer leur entourage. En effet, la fumée du tabac contient des particules sur lesquelles le virus peut s’accrocher afin de se déplacer dans l’air. Ainsi, à l’extérieur, les nuages de fumée peuvent s’étirer sur 10 mètres.
Par prudence, le CNCT recommande de ne pas fumer ni vapoter à domicile.

Si vous souhaitez profiter de ce confinement pour arrêter de fumer, n’hésitez pas à appeler le numéro Tabac Info Service, toujours accessible au 3989, ou à télécharger l’application dédiée.

Les huiles essentielles pour arrêter de fumer

Découvrez  Olfactab : le premier diffuseur olfactif destiné au sevrage tabagique.

Olfactab

Kit Arrêt du tabac Olfactab ©Laboratoires Naturarom

Une innovation des laboratoires Naturarom qui réside dans la synergie de 5 huiles essentielles et qui offre un taux de réussite de 93 % dans l’arrêt du tabac.
A découvrir sur le site Naturarom.fr

Illustration bannière : Se protéger et les autres du coronavirus en arrêtant de fumer © Josep Suria
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis