Un supermarché aménagé pour mieux accueillir les personnes handicapées

Le Super U de Thourotte (Oise) a aménagé des heures calmes, une fois par semaine, pour mieux accueillir les personnes autistes.

Rédigé par Anton Kunin, le 28 Jun 2019, à 11 h 40 min

Pendant deux heures tous les mardis, le supermarché réduit les distractions sonores et visuelles, se rendant plus vivable pour les personnes autistes.

Super U de Thourotte : des « heures calmes » grâce à l’association Éclosion Bleue

Tous les mardis entre 13h30 et 15h30, le Super U de Thourotte (Oise) se transforme. Lumière réduite, pas de musique, pas d’annonces micro, bip des caisses réduit au minimum… : le mix parfait pour accueillir des personnes autistes(1). En plus, à ces heures-ci, le magasin fait travailler des employés formés à la communication avec des personnes autistes, et notamment au langage Makaton.

 

 

À l’origine de l’initiative, l’association Éclosion Bleue, dont des bénévoles animent, pendant ce temps-là, un stand à l’entrée du supermarché. Une carte du magasin est notamment distribuée aux personnes qui le souhaitent. Ces « heures calmes » au Super U de Thourotte sont un nouveau projet pour l’association, qui oeuvre principalement pour une scolarisation adaptée des enfants autistes.

Les « heures calmes » au supermarché, une idée qui ne date pas d’hier

Si le Super U de Thourotte a procédé à ces adaptations, ce n’est pas un hasard. Un supermarché est en effet source de surcharge sensorielle pour les personnes autistes. À la différence des personnes qui n’en souffrent pas, dans un environnement surchargé de sons et de bruits les personnes atteintes d’autisme ne sont pas capables de filtrer ce qui est pertinent de ce qui ne l’est pas.

Une enfant autiste. ©New Africa

Les multitudes de conversations et d’emballages différents, les allées et venues d’autres clients, les craquements des emballages en plastique, les bruits des caisses… Une personne autiste perçoit tout cela de manière égale, ce qui provoque chez elle une surcharge sensorielle.

Si les enfants autistes ne savent pas gérer ces situations et font souvent des crises, les autistes adultes trouvent tout simplement ces lieux stressants et essaient de les éviter, ce qui accentue leur exclusion.

L’adaptation de supermarchés aux personnes autistes (encore balbutiante) n’a d’ailleurs pas commencé en France. Mais chez nos voisins d’outre-Manche, à Manchester, un magasin Asda Living dispose, depuis 2016, d’« heures calmes » pendant lesquelles les escalators, la musique et les télévisions sont éteints.

Illustration bannière : Le Super U de Thourotte dans l’Oise -© Le Parisien/Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis