Sondage – Faut-il reconnaître le crime d’écocide ?

Détruire ce qui est nécessaire à l’humanité pour exister est-il un crime ? En France, toujours pas ! Pourtant, il y a plus de 50 ans qu’on en parle dans le monde entier: criminaliser la destruction des écosystèmes… Quel est votre avis ?

Rédigé par Séverine Bascot, le 14 May 2019, à 9 h 10 min

Le terme « écocide » – crime contre l’environnement conçu par analogie avec le crime de génocide, désigne le crime de destruction de ce qui est nécessaire aux humains pour exister.

En droit international, le Statut de Rome, au fondement de la Cour pénale internationale, a consacré « le fait de diriger intentionnellement une attaque en sachant qu’elle causera incidemment des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport à l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu » comme crime de guerre imprescriptible (art. 8, b, iv) !

Les représentants politiques français refusent de reconnaître le crime d’écocide. Et vous ?

Plusieurs juristes, conscients de la dégradation des écosystèmes alors que se construit peu à peu un droit pénal de l’environnement,  voudraient voir émerger des lois punissant spécifiquement les atteintes les plus graves à l’environnement par des personnes physiques, morales ou des entités institutionnelles.

Pourtant, début mai, le groupe socialiste a fait étudier par le Sénat une proposition visant à reconnaître un crime d’écocide. Une proposition qui a été rejetée jeudi 2 mai tant par la majorité sénatoriale que par le gouvernement…

La secrétaire d’État, Brune Poirson, a cependant déclaré qu’il fallait veiller « à la poursuite des réflexions sur le renforcement du dispositif pénal en alourdissant les peines liées aux crimes existants ou en faisant avancer la notion d’écocide au niveau mondial ».

Illustration bannière : Poisson mort, biodiversité en danger – © QiuJu Song
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bien évidemment !!!

Moi aussi je donne mon avis