Sondage – Prime à la conversion, bonus : seriez-vous tenté par l’achat d’une ‘voiture propre’ ?

Pour relancer la filière automobile, le gouvernement à annoncé que les aides de la prime à la conversion et du bonus écologique allaient être modifié et revus à la hausse.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 2 Jun 2020, à 7 h 50 min

La crise du covid a mis à mal l’industrie automobile, pour relancer le secteur, le gouvernement annonce de nouvelles conditions d’accès plus avantageuses pour la prime à la conversion anciennement appelée prime à la casse afin de relancer les ventes de véhicules neufs.

Relance des ventes de véhicules… mais propres

L’objectif de ces nouveaux dispositifs d’aides selon le gouvernement : produire en France les « véhicules propres de demain pour rester une grande nation de l’automobile ». À compter du 1er juin donc, et jusqu’à la fin de l’année 2020, le bonus écologique pour l’achat des véhicules électriques et hybrides rechargeables et la prime à la conversion des véhicules seront massivement augmentés. Bonne nouvelle pour ceux qui souhaite investir dans un véhicule moins polluant.

Renault envisage la fermeture de plusieurs usines en France © josefkubes / Shutterstock

La prime à la casse

Pour être éligibles à la prime :

  • Le critère de revenu est élargi en relevant le seuil de revenu fiscal de référence par part de 13.500 euros à 18.000 euros ce qui correspond au trois quarts de la population ;
  • Assouplissement du critère d’éligibilité pour la mise au rebut du véhicule pour inclure les véhicules Crit’air 3 (véhicules essence immatriculés avant 2006 et véhicules diesel immatriculés avant 2011, soit 50 % du parc automobile) ;
  • Augmentation du montant des primes actuelles à 3.000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique et 5.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Le bonus écologique

  • Le bonus des véhicules électriques pour les particuliers est porté à 7.000 euros pour les véhicules d’un montant inférieur ou égal à 45.000 euros ;
  • Le bonus des véhicules électriques (d’une valeur inférieure à 4.5000 euros) pour les flottes d’entreprises est porté à la même date à 5.000 euros pour les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires légers ;
  • Un bonus de 2.000 euros est mis en place pour l’achat de véhicules hybrides rechargeables pour les véhicules dont l’autonomie est supérieure à 50 km et d’un montant inférieur ou égal à 50.000 euros.

À noter que rien n’est fait pour limiter la vente des véhicules SUV, ce qui est incompatible avec un plan de transition écologique à long terme.

Toutes ces annonces sont faites pour inciter les Français, même les plus modestes, à se doter d’un véhicule propre, moins polluant et moins émetteur de gaz à effet de serre. Qu’en pensez-vous ?

Illustration bannière : Le gouvernement souhaite une industrie automobile plus verte © Billion Photos
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Propre, la voiture « nucléaire » ? Laissez-moi rire…!!!

    • De quelle propreté parlent-on???
      J’ai des amis qui ont fait l’essai de Lille à Lyon…une catastrophe… Le tetemps de recharge est la men ta ble…!!! Ils ont mis presque 24h, alors qu’il n’y avait personne sur la route… recharger la batterie : une galère… quand à la voiture électrique, c’est strictement la même chose… pour ce qui est du nucléaire… arrêtez avec la propreté… c’est pire que sale…!

Moi aussi je donne mon avis