Sommet Action Climat : les grandes entreprises s’engagent

Le Sommet Action Climat pousse les entreprises à prendre de bonnes résolutions. D’EDF à Nestlé en passant par L’Oréal ou Danone, toutes ont affirmé vouloir s’engager. On attend maintenant les actes.

Rédigé par Paul Malo, le 23 Sep 2019, à 12 h 30 min

Alors que le Sommet Action Climat s’ouvre à New York le lundi 23 septembre 2019, 87 grandes entreprises se sont engagées à contenir leurs émissions de gaz à effet de serre afin de ne pas contribuer à un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C. En amont de ce sommet, António Guterres, le secrétaire général des Nations-Unies, avait souhaité que de grandes entreprises fassent leur part en s’engageant à un objectif de réduction d’émissions commun et scientifiquement vérifiable.

We Mean Business : parmi les entreprises adhérentes on compte quatre énergéticiens

Si l’action individuelle n’est évidemment pas négligeable, il est bon de rappeler que 100 entreprises sont toujours responsables de 71 % des émissions de gaz à effet de serre. Deux mois après sa fondation et à la veille de l’ouverture à New York du Sommet Action Climat, le collectif We Mean Business a fait un premier bilan(1). 87 grandes entreprises adhérentes ont mis en place des plans d’action pour contenir leurs émissions de gaz à effet de serre.

Si les États travaillent à contenir les émissions de ces gaz pour éviter qu’elles n’occasionnent un réchauffement supérieur à 2 degrés d’ici 2050, les entreprises à l’origine de l’initiative se sont engagées à limiter leur impact à 1,5°C. Et pour que leur contribution puisse être vérifiable, un organe indépendant, la Science Based Targets initiative (SBTi), s’assurera de contrôler la conformité de leurs réalisations à la science climatique. Les audits prendront 24 mois.

Lire aussi : Consommation – boycott citoyen pour la « grève pour le climat »

Parmi les 87 entreprises à s’être engagées, on notera tout d’abord la présence d’énergéticiens : En+, EDP – Energias de Portugal, NRG Energy et Suez.

Outre Suez, cinq autres entreprises françaises participent d’ailleurs à cette initiative, à savoir Orange, L’Oréal, Danone, Saint-Gobain et Sodexo. À elles toutes, les entreprises adhérentes « pèsent » 2.000 milliards d’euros, emploient 4,2 millions de personnes. Elles engendrent également aujourd’hui des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celles de 73 centrales à charbon.

350 autres entreprises formuleront prochainement des objectifs climatiques

sommet action climat environnement entreprises

Les grandes entreprises ont une marge d’action non négligeable pour l’environnement. – © Olga Mudrak

Dans le reste des adhérents, on trouve des noms mondialement connus tels que Burberry, Ericsson, Electrolux, Deutsche Telekom, Nestlé, Nokia, Salesforce, Scania ou encore Schneider Electric. À ces 87 entreprises s’ajoutent 350 autres qui se sont engagées à formuler leurs objectifs climatiques dans les 24 prochains mois.

À noter que certaines des 87 entreprises, dont Nestlé, Saint-Gobain et L’Oréal, sont allées encore plus loin en s’engageant à zéro émissions nettes d’ici 2050.

« Maintenant, nous avons besoin que beaucoup plus d’entreprises rejoignent le mouvement, pour faire clairement comprendre que les marchés sont en train de changer », a déclaré António Guterres, le secrétaire général des Nations-Unies. Les dirigeants des entreprises les plus ambitieuses en matière de limitation de leur impact sur le réchauffement climatique, dont les énergéticiens Orsted (Danemark), Iberdrola (Espagne) et l’assureur allemand Allianz, prendront d’ailleurs la parole au cours du Sommet Action Climat.

Illustration bannière : Des dizaines d’entreprises ont annoncé vouloir s’engager pour l’environnement lors du Sommet Action Climat. © FenrisWolf

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis