Un nouveau site pour promouvoir les droits de la nature

Depuis le 22 mai 2018, un nouveau site internet fait parler de lui. La page droitsdelanature.com cherche à promouvoir les initiatives, les lois et les expertises mises en place en faveur de la reconnaissance des Droits de la nature.

Rédigé par Maylis Choné, le 23 May 2018, à 11 h 40 min

Sur Internet, ce n’est qu’une petite page parmi tant d’autres, mais elle permet de faire avancer un peu plus la reconnaissance des droits de la Nature.

Les droits de la Nature, qu’est-ce que c’est ?

Le nouveau portail baptisé droitsdelanature.com offre une nouvelle avancée philosophique et juridique pour le respect de la Terre et de ses écosystèmes. Depuis 2000, on assiste à un timide réveil sur le plan juridique et de plus en plus de pays englobent les droits de la nature dans leur fonctionnement. Pourtant, c’est un concept profondément ancré dans de nombreuses cultures ancestrales.

droits nature

© Anton Jankovoy

La définition permet de poser des mots et un cadre précis à ce concept qui peut sembler large au premier abord : « Ensemble de règles reconnaissant et protégeant les entités naturelles et écosystèmes en tant que membre interdépendant de la communauté indivisible de la vie, doté de droits fondamentaux eu égard à sa valeur intrinsèque.»

Lire aussi : Les humains ne représentent que 0,01 % des êtres vivants sur Terre. Et pourtant…

Les principaux droits de la Terre

Fondé par Nicolas Blain, juriste et professionnel de l’environnement, le site naît au moment où les soucis de l’environnement explosent. Les droits de la nature permettent alors « de contribuer (…) à une meilleure protection des écosystèmes tels qu’une rivière ou une forêt qui, reconnus sujets de droits, peuvent se défendre en justice par le biais de tuteurs légaux ».

Chaque composante de la communauté de la Terre dispose de trois droits : le droit à l’existence, le droit à l’habitat, et le droit de remplir son rôle dans les processus sans cesse renouvelés de la communauté de la Terre.
Thomas Berry, l'un des théoriciens pionniers des Droits de la Nature

 

L’Homme n’est plus au centre du monde, n’est plus maître souverain des ressources de la Nature, il est un membre du Vivant parmi d’autres. Les droits de la nature dépassent alors la simple protection de l’environnement que l’on connaît aujourd’hui. Depuis 2008, Mexique, Équateur, Colombie, Brésil, États-Unis, Inde et Nouvelle-Zélande ont reconnu les droits de la Nature. Et en Europe, c’est pour quand ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.droitsdelanature.com

Illustration bannière : Homme contemplant l’immensité – © Alex Emanuel Koch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis