SeaWorld : mort du dernier bébé orque né en captivité

Kyara, un bébé orque né en captivité à SeaWorld en avril dernier, aux États-Unis, est décédé ce 24 juillet.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 28 Jul 2017, à 10 h 15 min

Alors qu’il était âgé de seulement trois mois, le cétacé est décédé ce lundi au parc de SeaWorld de San Antonio, comme l’indique la direction du site dans un communiqué. L’animal était soigné pour une infection, probablement une pneumonie. Une enquête est en cours pour déterminer les causes et circonstances précises du décès.

Le dernier bébé orque meurt à l’âge de trois mois à SeaWorld

C’est une triste nouvelle pour le monde animal. Nommé Kyara, le dernier orque né en captivité à SeaWorld, à San Antonio aux États-Unis, est décédé à l’âge de trois mois. L’animal, qui allait mal depuis le week-end dernier, souffrait d’une infection, “probablement d’une pneumonie“, précise le communiqué.

Malgré la prise d’un traitement à base d’antimicrobiens et d’antibiotiques et les efforts déployés par les employés du parc pour la sauver, Kyara n’a pas survécu. Le bébé orque est mort “entouré par l’équipe de SeaWorld qui a pris soin d’elle ces derniers mois“.

Lire aussi : Une puce satellite cause la mort d’une orque et pose de sérieuses questions

Les causes du décès restent à éclaircir

Les rapports de l’autopsie n’ont pas encore été rendus pour confirmer la cause précise de la mort de l’animal. Les résultats seront connus dans plusieurs semaines. Cependant, plusieurs groupes de défense s’inquiètent des conséquences de son décès sur sa mère, Takara. L’association Peta déplore que l’animal n’ait pas pu nager une seule fois libre dans l’océan avant de mourir. Kyara est le quarantième orque à mourir à SeaWorld. Selon la direction, les autres orques du parc se portent bien.

Après plusieurs années de pression de la part des associations de défense des animaux, en 2016, SeaWorld a annoncé la fin de son programme d’élevage en captivité. La grossesse de Takara, la mère du bébé orque, avait commencé juste avant que le parc s’engage à appliquer cette décision. Le traitement et le bien-être des orques sont régulièrement pointés du doigt. Depuis la sortie du documentaire Blackfish en 2013, l’opinion publique ne voit plus du même oeil les méthodes employées dans certains parcs aquatiques comme SeaWorld ou Marineland, notamment dans le cadre de la captivité des orques.

Illustration bannière : Bébé orque s’amusant – © Elise Lefran
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Triste nouvelle ?… Pour qui ? Pour les humains abrutis qui condamnent ces animaux à l’enfermement à vie et à l’esclavage pour les distraire ?
    Comment les non-humains pourraient ils avoir envie de vivre une vie infernale alors qu’ils n’ont rien fait pour mériter cela ?
    Les humains ne sont que des déchets nuisibles. Vivement leur disparition pour que les autres créatures puissent enfin vivre leur vie en paix.

  2. Pauvre bébé encore un à mourrir dans ces atroces piscines remplie de chlore, mon dieu quand est ce que l’humain va commencer à être censé et aà respecter les animaux??!

    Il faut abolir tous les parcs avec orques et dophins, les visiteurs sont aussi responsables de la souffrance de ces animaux!

    HOnteux!

    Go Vegan!!!!

Moi aussi je donne mon avis