Nettoyage de printemps : pensez au savon au fiel de boeuf !

Des envies en période de printemps de tout nettoyer, mais, en lecteur fidèle de consoGlobe, sans polluer ? Pour vous aider à mettre en oeuvre cette excellente résolution, découvrez le savon au fiel de boeuf.

Rédigé par Nolwen, le 20 Mar 2015, à 11 h 50 min

« Déverser son fiel », c’est bien sûr déverser sa bile, son amertume haineuse. Mais en entretien ménager, ce fiel – en réalité la bile de boeuf – ne vous vaudra que du bien. En effet, cette même acidité qui peut blesser dans les paroles, permet de disperser les graisses. Et donc contribuer à un savon détachant très performant.

Déversez joyeusement votre fiel !

« Mais l’odeur sur les mains ! ? », me direz-vous… Et bien non, le savon au fiel de boeuf ne sent pas mauvais. Alors, prêt(e) à vous lancer ?

Le saviez-vous ? Le savon au fiel de boeuf s'est fait connaître comme produit amaigrissant

Le saviez-vous ? Le savon au fiel de boeuf s’est fait connaître comme produit “amaigrissant”

Fiel mon savon ! Mode d’emploi

Trouvez une tache récalcitrante (facile, j’imagine…), humidifiez-la, frottez-la avec votre nouveau savon au fiel, laissez reposer une quinzaine de minutes et passez ensuite en machine à 30 degrés, sur votre cycle habituel. Vous serez agréablement surpris(e) du résultat…

Ce savon est facile à appliquer, ne se désintègre pas quand on l’étale sur le tissu, et reste sec quand on l’utilise, donc peut être posé sans en mettre partout.

Et, ce qui ne gâche rien, le savon au fiel de boeuf coûte très peu cher.

Bon ménage de printemps !

illustrations : © CC, James Steakley

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

30 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Bonjour,
    J’aime beaucoup la savonnette au fiel et j’en fais de la pub auprès de mes amis, de ma famille.
    Je suis épatée par cette pub pour maigrir. Et maigrir seulement sur une certaine partie du corps ! Donc déjà à l’époque, société de consommation, des boniments, pour vendre !
    Mais j’ai une interrogation
    Ce n’est pas parce que c’est un produit naturel que ce n’est pas agressif, et pour manger les taches, il faut une certaine agressivité.
    Donc si c’est agressif, c’est dangereux. ???? pour les mains
    Merci pour vos réponses
    Marie Christine

  2. Il n y a pas que le végétal dans la vie et nos ancêtres qui vivaient à l’état étaient omnivores. Certes la population n est plus la même et la consommation animale non plus. Nous devons revoir nos habitudes et nous réguler… mais pas stigmatiser les mangeurs de viande. Au delà de ce débat,d’un point de vue économique et écologique ce n’est pas choquant à mes yeux, la bête est morte. Et nos grands parents savaient réutiliser ce qu ils avaient à leur disposition sans pour autant être des massacreurs d’animaux. De plus cela évite l utilisation de produits chimiques . De plus les plantes elles aussi souffrent quand elles sont cueillies et éprouvent du stress, sauf que ce n’est pas visible…

    • D’abord nos ancêtres ne mangeaient pas de viande, ils l’ont fait à un moment donné pour survivre quand la nature n’était pas assez généreuse et ce, seulement à partir de la période où les hommes ont fabriqué des outils…
      Ensuite, trouver normal d’utiliser le fiel d’un animal parce qu’il est déjà mort, ce serait comme accepter qu’on vous prête un esclave un après-midi puisque de toute façon, il est déjà esclave à plein temps et vous n’y changerez rien. Quand on se bat contre une injustice, on l’attaque à sa source et on ne profite pas d’avantages indirects qu’elle occasionne. De même que quelqu’un qui serait végétalien uniquement pour protéger l’environnement, devrait logiquement boycotter tout produit dérivé de cette pollution massive…
      Enfin, quand on se soucie aussi des plantes, on a intérêt à être végétalien car il faut « faire souffrir » énormément plus de plantes pour nourrir le bétail que si on les mange directement.

  3. Bonjour,
    Depuis des années je m’estimais écolo, mais à lire vos commentaires, je trouve que les écolo sont maintenant des personnes intolérantes et égoïstes.
    J’utilise ce produit depuis plus de 10 ans, je ne pollue ni ma maison ni ma famille. Avant on essayait de montrer au gens que les traitements chimiques et synthétique été nocifs, sans imposer nos choix.
    De plus avec vos propos, ECOLO voudrait dire végétarien ou végétalien mais où va t’on !!!!! Donc tuons toutes les bêtes, elles n’ont aucune utilité à part polluer !!!
    Je suis indignée par vos propos, et à lire cela je comprends pourquoi la population commence à détester les écolo, en plus des ZAD de Sievens, Roybon, c’est pas comme cela que l’on va faire changer les mentalités !!!
    Merci Consoglobe, merci Nolwen ( et courage ) pour cet article, car au font les plus écolo étaient nos grands-parents, avec leurs quelques bêtes, aucuns *cides, qui utilisait ce que la nature leur donnait, y compris le fiel de boeuf !!!

    • Bonjour, je suis entièrement d’accord avec toi

    • D’abord nos ancêtres ne mangeaient pas de viande, ils l’ont fait à un moment donné pour survivre quand la nature n’était pas assez généreuse et ce, seulement à partir de la période où les hommes ont fabriqué des outils…
      Ensuite, trouver normal d’utiliser le fiel d’un animal parce qu’il est déjà mort, ce serait comme accepter qu’on vous prête un esclave un après-midi puisque de toute façon, il est déjà esclave à plein temps et vous n’y changerez rien. Quand on se bat contre une injustice, on l’attaque à sa source et on ne profite pas d’avantages indirects qu’elle occasionne. De même que quelqu’un qui serait végétalien uniquement pour protéger l’environnement, devrait logiquement boycotter tout produit dérivé de cette pollution massive…
      Enfin, quand on se soucie aussi des plantes, on a intérêt à être végétalien car il faut « faire souffrir » énormément plus de plantes pour nourrir le bétail que si on les mange directement.

    • Bonjour Juste,
      Je vous parlais de nos grands-parents, pas des hommes de Cro-Magnon.
      Il avait une ferme, vendait leur lait, vaches et chèvres en pâturage jusqu’à la neige et au foin l’hiver,pas de granulés, pas d’ensilage. Il cultivait leur blé, leurs légumes. Ils avaient des lapins, des poules pour les œufs et pour la viande. Et bien sur des cochons. Je regrette juste de ne pas en avoir profité plus, car ils m’auraient appris des astuces ECOLOGIQUES qui je pense auraient choquées certains.
      Quand à la comparaison avec un esclave, je pense que c’est mal choisit. De plus vous dites : “Quand on se bat contre une injustice…”, car vous pensez qu’il faut être végétariens ou végétaliens, mais l’homme est un omnivore, comme dis justement Angélique.

    • egoistes ? quelle est l’idée, là ? développez un peu.

  4. Bonsoir, je pense que techniquement, l’utilisation de produits uniquement naturels non toxiques et le respect des animaux sont deux choses differentes, mais comme la plupart des intervenants ça m’indigne qu’on puisse encore vanter ce genre de produit et je ne conçois pas le fait se se soucier de respecter l’environnement ou sa santé si c’est pour oublier les animaux dans ce brillant programme, on ne peut pas se vanter d’etre civilisé dans ces conditions, c’est plutôt une regression et quoi qu’il en soit je n’en veux pas de votre sale savon.

  5. C’est vrai que je trouve choquant de voir ConsoGlobe faire la promotion d’un produit issu de la souffrance animale. je suis moi-même totalement révoltée contre cette souffrance inutile, ignoble pour la victime, néfaste pour la planète et l’avenir de l’humanité. Mais l’animal n’est pas tué pour son fiel, cela se saurait. Si l’on peut utiliser une partie des déchets pour le nettoyage au lieu de le recycler dans l’alimentation humaine (steak haché, sauces, etc…) c’est toujours ça de gagné pour la santé humaine.

  6. bonsoir
    qu’on le veuille ou pas le boeuf est tué , “Je te frapperai sans colère
    Et sans haine, comme un boucher ” Baudelaire

    En incorporant au savon , le fiel qui sans cela est détruit , on peut considérer que c’est une sorte d’offrande . Soit, on est pas d’accord sur le fond , mais on peut pas dire que c’est ça qui encourage la consommation et donc la mise à mort de nombreux boeufs .

    le savon noir est fabriqué à partir d’Hydroxyde de potassium , je vous déconseille d’en voire un verre !!

    • Vous avez une drôle façon de voir les choses. Quand la justice arrête le voleur, elle ne dit pas que le monsieur a déjà une personnalité de voleur, donc il n’y a rien à faire. Mais on décide de lui refaire l’éducation en le renvoyant dans une institution de rééduction, la prison. Il ne faut pas penser au plaisir et oublier la souffrance. Si le plaisir n’est pas bien pensé, il en résultera surement de grands souffrances. L’environnement est en véritable danger. Selon les statistiques de l’ONU, pour produire un kilo de viande, il faut 17 kilos de céréales (généralement soja) et pour produire un litre de lait, il faut 100 litres d’eau.

    • N’importe quoi.

    • (mon commentaire est pour Payne, je partage le point de vue de Youssef (qui est bien argumenté, de plus, ce qui n’es pas le cas du mien)

  7. Excusez-moi. Je n’avais pas retrouvé mes mails, mais vous les aviez conservés. Je fais amende honorable.
    Bien amicalement.

  8. Dans votre texte: “Trouvez une tâche (il ne faut pas d’accent circonflexe) récalcitrante (facile, j’imagine…), humidifiez-la, frottez-la avec votre nouveau savon au fiel, laissez reposer une quinzaine de minutes et passez ensuite en machine…”

    Vous avez supprimé mes deux commentaires. La vérité vous dérange? Et les fautes ne se corrigent pas???
    Je ne comprends pas. Je n’ai insulté personne, que je sache. Mais vous ne m’avez pas dit s’il fallait jeter le fiel et le remplacer par des produits chimiques.
    Merci.

  9. A quoi sert-il de seriner un tas de critiques et d’avis négatifs sur le fiel de boeuf?
    1) Que faut-il faire du fiel de tous les bœufs qui sont abattus pour débiter tous les steaks et autres morceaux de viande que vous mangez? 2) Faut-il le jeter et le remplacer par des produits chimiques et toxiques dans vos savons?
    3) Il vaudrait mieux diminuer fortement la consommation de viande…
    Vous êtes à côté du sujet.
    Bien à vous.

  10. Je rejoins les autres commentaires.
    On ne peut pas se prétendre écolo et cautionner l’élevage qui pollue plus que tous les transports réunis. on ne peut pas non plus se targuer de respecter la vie, les autres et la nature quand on est insensible à la souffrance que subissent ces bœufs à qui on vole la bile…
    Et pour finir, aucun être humain qui consomme des produits animaux, que ce soit pour manger ou autre, ne peut se qualifier d’écolo. Tous les efforts fournis dans le tri des déchets, la consommation bio, les transports moins polluants… ne respecterons jamais autant l’environnement que les végétaliens…

  11. honte à vous, Consoglobe de proposer un tel savon ; j’imagine que bientôt, vous ferez la promotion de la corne de rhinocéros, que vous défendrez la corrida … que sais-je encore , lamentable pour un site qui se dit écolo ; vous êtes des écolos d’opérette !

  12. Je suis également scandalisée comme bon nombre avant moi que vous proposiez ce savon qui justement est à la base de souffrance animale et de mort, nous disposons de bon nombre de produits qui ne mettent aucun animal en danger, donc consoglob vous n’hésitez pas à vanter ces produits malgré tout, comme la bile d’ours en chine etc etc C UNE HONTE, je pense que je n’acheterai plus chez vous et je fais passer ce message à qq centaines de mes contacts dans la PA, ma déception est immense car on se bat pour faire évoluer les mentalités et d’un autre côté vous agissez ainsi juste pour un savon à 2 sous!!!!!

  13. Ah non, là vous me dégoutez avec votre bile de boeuf….
    Il existe un savon détachants très bien d’origine végétale.
    Pourquoi encourager la souffrance et la mort des animaux juste pour nettoyer des taches? déja que pour manger n’est pas une raison valable.
    Non, là, Consoglobe, faites plus attention.

  14. Sur le moment, j’ai cru à un canular du 1er avril, un peu en avance. Mais non ! Ce savon existe vraiment et depuis longtemps. Il est recommandé par les bios et écolo car non polluant. Ok , mais il contient quand même de la bile de boeuf, et comme dit Youssef, cela suppose la mort de l’animal.

  15. Il y a déjà de supers savons dans le commerce (savon noir par exemple) alors pourquoi vanter les mérites du fiel de boeuf lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, l’élevage est la cause no 1 du réchauffement climatique ?!

    • On peut aussi voir comme une limitation du gachis, au moins l’intégralité de la bête abattue est utilisée.
      De plus, ce n’est pas un savon qui s’utilise de façon quotidienne.

  16. Je suis particulièrement choquée de lire un tel article sur conso globe. Comment osez vous faire un article sur un savon qui est issu de l’exploitation animale et donc de la souffrance animale.

    Go Vegan et exit consoglobe pour moi !!!

  17. Bonjour,

    Trouve t-on ce savon en supermarché et dans quelles enseignes s’il vous plaît ?
    Bonne journée !

    • Bonjour,

      On ne trouve ce savon que dans les magasins bio. Dans aucun supermarché, hypermarché…
      On peut aussi acheter cette savonnette chez Daxon, dans les gadgets, et plusieurs autres marques par correspondance. C’est chez eux que j’ai tenté, et j’ai été réjouie par cette expérience, je suis comblée à ce jour.
      Maintenant, société de consommation oblige, et facilité, il existe en liquide, en spray…
      Mais je trouve bien plus économique et pratique, en forme de savonnette.

      Bonne journée,
      Marie Christine

  18. Mais, il faut avancer dans un sens juste. Savon au fiel de boeuf présuppose déjà la mort et l’exploitation animal. On ne peut pas construire un monde juste sans le respect.

    • Tout à fait. Mais il est peut etre davantage question d’économie que de respect une fois de plus, en tout cas ce ne serait pas surprenant.

    • C’est vrai que l’être humain est un être qui naît naturellement avec l’instinct de conserver la vie en prenant la vie aux autres êtres. Ce qui fait la différence entre les individus est la volonté de la personne à quitter cette identité primitive. Si on aime rester avec son identité de naissance et vivre avec la vie des autres, il faut le faire dans le cadre de la loi de la nature. Il faut aller chercher sa victime parmi les êtres produits par la nature. Il ne faut pas industrialiser ce sentiment d’amour de soi consistant à tuer pour vivre.
      Avez vous vu une photo prise par un photographe britannique dans une foret en grande-Bretagne ? Le photographe a réussi à prendre une photo à une belette qui voyage sur le dos d’un pivert en plein vol. La belette a essayé d’attraper et manger le pivert, mais elle n’a pas su que le pivert peut voler. Et donc la belette a essayé de prendre la vie au pivert pour conserver la sienne, mais en vérité c’est le contraire qui va se passer. C’est la belette qui va perdre la vie en tombant de sur le dos du pivert.
      Le comportement de l’humain a deux conséquences. Avec de tels comportements, humain est en train de se perdre la vie et en train de faire perdre la vie à toute la planète. La pollution rendre un jour notre Terre une planète inhabitables.

Moi aussi je donne mon avis