Retour gagnant pour la couche lavable

Rédigé par Consoglobe, le 20 Aug 2007, à 12 h 20 min

La couche lavable écologique est réutilisable et simple d’entretien, le design adapté laisse présager un bel avenir à cette couche longtemps négligée : la revanche de la couche lavable sur la couche jetable.

La couche lavable, nouveau produit star pour bébé

Bien loin du modèle de couche jetable utilisé il y a quelques années, les épingles à nourrices ont cédé la place à l’élastique de la couche lavable et à des fermetures adaptées qui offrent confort et maintien.

La couche lavable revient en force grâce à ses nombreux avantages.

Le coton bio (et/ou le bambou selon les modèles) qui compose la couche, ainsi que l’absence de colorant garantissent la protection de la peau de votre bébé, préservée de toute agression potentielle de produits chimiques contenus habituellement dans les couches jetables (gel absorbant, dioxine, parfums, capteurs d’odeur etc).

Couches lavables – Et pour les fuites ? Pas de panique !

Vous avez la possibilité d’utiliser un papier de protection biodégradable, qui sera ensuite jeté aux toilettes, ou une culotte en polyester conçue pour laisser la peau respirer. De plus vous pouvez adapter les couches selon les débits, certaines couches très absorbantes sont spécialement conçues pour la nuit, d’autres pour la journée.

L’entretien de la couche lavable ?

Rassurez-vous il est très facile : après rinçage et désinfection à l’antiseptique, vous pouvez laver
les couches à la machine à laver. Elles sont directement réutilisables une fois séchées.

Pourquoi cet engouement pour la couche lavable ?

C’est indéniable, son coté réutilisable est un atout important qui en fait le choix n°1 des parents soucieux de l’avenir de la planète qu’ils laisseront à leurs enfants.

Jugez-en vous-même : jusqu’à ses 2 ½ ans un enfant utilisera en moyenne plus de 6000 couches jetables (soit 67 kg de pétrole brut utilisés pour leur fabrication). Ces couches mettront jusqu’à 5 siècles à se désagréger !

Autre donnée importante, les couches jetables représentent en moyenne 10 % des ordures ménagères.

Avec la couche lavable, finis les paquets de couches encombrant votre charriot de course, sans parler de la pile de couches souillées dans la poubelle (et les odeurs qui vont avec).

Le processus de production de la couche lavable nécessite bien moins de composants et consomme 2 fois moins d’eau (à noter que la cellulose, matière non recyclable utilisée pour produire les couches jetables, consomme énormément d’eau).

Autre point fort de la couche lavable

L‘achat des couches jetables est amorti sur toute la durée d’utilisation (le coût total est réduit en moyenne de moitié, coût du lavage compris). De plus, comme évoqué précédemment, la peau de votre enfant respire mieux et est préservée notamment de la formation d’érythème fessier (les vapeurs d’ammoniaque contenues dans l’urine pouvant s’échapper plus facilement à travers les fibres de coton).

Enfin cerise sur le gâteau, certaines marques de couches lavables proposent des modèles qui s’adaptent à la taille du bébé, aussi désormais l’achat de vos couches lavables se fera en une seule fois et elles serviront durant toute la croissance de votre bébé.

Les couches lavables entrent dans les moeurs et remportent un succès croissant dans les crèches écologiques très tendances actuellement. De nombreux parents ont déjà fait leur choix : la couche lavable a sans conteste sa place dans les chariots et paniers.

Au sujet des couches lavables

 

 

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. Contrairement à ce qu’on peut lire dans l’article :
    – le papier de protection n’a pas de pouvoir anti-fuite : il est juste là pour récupérer les selles et jeter le tout dans les toilettes.
    – aucun besoin de passer les couches au désinfectant, ni de les faire bouillir, sauf en cas de maladie.
    – pas besoin de rincer ou pire encore… de faire tremper les couches : ça abîme les élastiques et n’a aucun effet anti-tâches. Un peu de savon au fiel sur la tâche puis une bonne exposition au soleil reblanchiront vos couches en un clin d’oeil !
    Il n’y a pas que le système couche+culotte imperméable qui existe… les couches lavables ont bien évolué quand même : des couches TE1, pour une utilisation très proche des jetables, peuvent être tout aussi efficaces et convaincantes.

  2. j’aimerais bien mais où trouver les couches pour adultes ?

  3. adoptée trop tard chez nous pour les économies, mais fabuleuses par leur efficacité ..
    pour nous, ce sera donc uniquement écologique. ma file adore ses jolis modèles !
    je bosse à plein temps, et ce n’est pas plus compliqué de mettre en route sa machine un jour sur 3 que d’acheter des gros cartons de couches jetables au supermarché !

  4. une fois essayée on ne peut plus s’en passer, c’est vraiment bien!
    Une fois les premiers passés l’effet gros popotin disparait, on ne distingue plus la différence…
    Je n’ai jamais constaté de rougeur voilà maintenant 13 mois que je les utilise…
    Avec une bonne organisation, on les oublierai presque!

  5. Et avec des jumeaux, c’est possible également!!! avec 30 couches et une machine par jour, sachant que la plupart du temps, je lave mes couches avec le reste du linge de la famille!!
    L’erythème, il y en a quelques fois, mais c’est bien moins catastrophique qu’avec les couches jetables pleines de produits chimiques, Car la peau respire. Quand aux allergies, les modèles de couches son d’une telle diversité que ça ne pose plus de problèmes!!!!!!

    C’EST GENIAL et notre vieille planète le vaut bien!!

  6. oui si votre fille n’est pas allergique à tout matériau absorbant (même au coton) et si elle n’a pas d’érythème fessier (ce que je ne lui souhaite pas. Ni à vous). Et peut-on laver ces couche à la machine avec de la lessive “ordinaire” ? Quel miracle !

  7. Bonjour,
    j’ai adopté les couches lavables pour ma fille depuis sa naissance et j’en suis vraiment très contente. C’est sur qu’il faut s’organiser pour faire son roulement de couches (il faut prévoir au moins 20 couches) et les lessives, mais une fois l’habitude prise, on se rend compte que c’est tellement plus sain !

Moi aussi je donne mon avis