Le renard déclassé de la liste des nuisibles dans 117 communes du Doubs

Un peu de répit pour les renards. Un arrêté de la préfecture du Doubs le retire de la liste des animaux nuisibles pour une centaine de communes du département. Il sera donc « uniquement » chassé comme du gibier.

Rédigé par Audrey Lallement, le 19 Nov 2019, à 10 h 50 min

Victoire pour le Collectif Renards Doubs, un arrêté préfectoral a déclassé le renard de la liste des animaux nuisibles dans 117 communes du Doubs. Il ne pourra donc plus être piégé ou déterré.

Chasse : près d’1 million de renards tués en France

Souvent appelés « voleurs de poules », les renards sont considérés comme des nuisibles en France. Pour ces animaux, ce statut a de lourdes conséquences puisqu’il autorise leur destruction toute l’année par tir, piégeage ou déterrage. On estime que le nombre de renards tués par an se situe entre 600.000 et 1 million.

chasse renard

Le renard, chasseur ou chassé ? © Zdenek Machacek

Un massacre qui provoque de vives réactions de la part des défenseurs du carnivore à poils roux. Le Collectif Renards Doubs a donc écrit au Préfet afin de ne plus considérer l’animal comme un nuisible. Pour ses membres, le renard n’a pas sa place dans la liste des espèces « susceptibles d’occasionner des dégâts » et est, au contraire, un véritable atout pour l’agriculture en éliminant les rongeurs qui s’attaquent aux cultures.

Le renard est déclassé de la liste des nuisibles

Victoire pour le Collectif Renards Doubs puisqu’un arrêté préfectoral datant du 6 novembre 2019 dresse la liste de 117 communes où le renard n’est plus considéré comme « susceptible d’occasionner des dégâts ». Ainsi, il ne fait plus partie de la liste des animaux nuisibles et ne peut donc plus être piégé ou déterré. Beaucoup de vies sauvées puisque : « un quart des renards tués chaque année dans le Doubs l’était dans le cadre de son statut de nuisible », rapportent nos confrères de France Bleu.

La liste des 117 communes concernées est disponible auprès de la Préfecture du Doubs. Cet arrêté pourra être renouvelé en 2020 avant un nouvel examen du statut du renard dans le département. Cette mesure est, selon le collectif un « compromis qu’ont accepté les personnes qui jusqu’à présent participaient à la destruction du renard, comme les chasseurs, les piégeurs et des lieutenants de louveterie ». Le renard reste néanmoins chassable durant la saison de chasse qui s’étend de juin à février.

Illustration bannière : Renard en forêt – © Ondrej Prosicky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il est complètement inadmissible qu’il existe encore des listes d’animaux dits « nuisibles », à par l’humain je ne connais aucune espèce nuisible car l’équilibre est prévu dans la nature; cette nature que nous dénaturons avec ce genre de classement débile!
    Je note que c’est la première fois que je vois, lis, une décision préfectorale raisonnable et surtout courageuse, pourvu qu’il y en ai d’autres dans ce sens. Mais vu que les Préfets sont habituellement dépourvu de tout pouvoir de raison, à une exception prêt, je croise les doigts.

  2. Honteux, scandaleux qu’un pays soit disant civilisé comme la France autorise la chasse, pratique honteux,catastrophique!

    Pourquoi chasse t-ils les renards?

    abolition et vive le veganisme!

    Vve la chasse aux chasseurs, la vraie espèce nuisible!

Moi aussi je donne mon avis