Comment réduire la facture de ses éco-travaux ?

Rédigé par Eva Souto, le 26 Nov 2013, à 17 h 06 min

Un sondage récent mené par Mediaprism (1), révèle que 61 % des Français ne prévoient pas de faire des travaux d’économie d’énergie dans les 2 années à venir. Ainsi, on note que le 1er  facteur qui pousserait certains Français à effectuer des éco-travaux serait avant tout d’ordre financier, et seulement, en 2ème position, le respect de l’environnement. Alors, comment réduire le prix de vos éco-travaux et encourager des habitations plus écologiques ?

Les éco-travaux : pas toujours accessibles financièrement

Travaux économie d'énergieToujours selon l’étude de Mediaprism, les travaux les plus réalisés sont ceux qui sont les plus abordables.

On trouve parmi eux, en 1ère position, le changement des fenêtres ou l’isolation des parois vitrés (nb. 81 % de la population interrogée). En deuxième position, le changement d’appareils de chauffage ou l’isolation thermique du toit (nb. 6 répondants sur 10 ont procédé à ces travaux).

A lire aussi :

Les joints de calfeutrage pour les fenêtres
J’isole ma maison naturellement…
3 étapes pour isoler sa maison et chauffer moins …

Le sondage pointe une réalité : « Malgré une sensibilité à leur facture d’énergie, les Français semblent insuffisamment informés sur les aides financières destinées aux travaux d’économie d’énergie ». Cela serait le cas pour 56 % des gens interrogés dans l’étude.

Economie d'énergieAinsi, plutôt que de réaliser des éco-travaux, qui fragiliseraient leurs finances, les Français se rabattraient sur des mesures basiques pour réduire leur facture d’énergie.

Par exemple, éteindre les pièces quand ils les quittent (94 % des interrogés), munir leurs éclairages d’ampoules basse consommation ou encore privilégier la douche au bain.

Alors, comment réduire les dépenses et effectuer des éco-travaux sans se ruiner ?

Faire des éco-travaux sans se ruiner, c’est possible !

Des déductions fiscales pour des économies d’énergie

Le crédit d’impôt développement durable pour la rénovation : Le principe du crédit d’impôt est simple. Il offre au contribuable la possibilité de récupérer une partie de son investissement sous forme d’un montant déductible de son impôt sur le revenu. Le Crédit d’impôt Développement Durable concerne certains travaux d’amélioration énergétique ou d’isolation thermique, portant sur une résidence principale

Les aides pour travaux d’économies d’énergie en 2014

économies-énergies-2014-infographie

Les crédits d’impôts 2013

credit-impot-DD-2013A noter qu’à compter du 1er janvier 2013, le crédit d’impôt s’applique uniquement aux travaux réalisés dans des logements achevés depuis plus de 2 ans. Sauf exception pour les équipements : de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable, de récupération et de traitement des eaux pluviales ou enfin, de raccordement à un réseau de chaleur. Dernière chose à savoir : les dépenses doivent porter sur une partie significative des équipements. Exemple : le changement d’au moins la moitié des fenêtres.

Aménagement pour personnes à mobilité réduite :

Les contribuables peuvent également bénéficier d’un crédit d’impôt au titre des dépenses destinées à venir en aide aux personnes les plus fragiles (personnes âgées, handicapées ou exposées à des risques technologiques). Il est applicable aux dépenses payées jusqu’au 31 décembre 2014.

Le taux du crédit d’impôt s’élève à :

Isolation éco-travaux25 % pour les dépenses d’installation ou de remplacement d’équipements conçus pour les personnes âgées ou handicapées.

30 % pour les dépenses de travaux prescrits dans le cadre d’un plan de prévention contre les risques technologiques.

Un plafond de dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est également appliqué :

Pour les équipements d’aides pour les personnes âgées ou handicapées :
– 5000 € pour une personne seule.
– 10 000 € pour un couple.
– + 400 € par personne à charge

Pour les travaux prescrits dans le cadre d’un plan de prévention contre les risques technologiques :
– 10 000 € pour une personne seule.
– 20 000 € pour un couple.
– + 400 € par personne à charge.

Déductions fiscales pour économies d’énergie :

L montant des dépenses ne peut excéder un plafond pluriannuel qui s’applique pour 5 ans consécutifs.

8000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée.
16 000 € pour un couple marié ou pacsé (soumis à une imposition commune)
– majoré de 400 € par personne à charge (cette majoration est divisée par 2 si l’enfant est en résidence alternée).

Dans certains cas, le taux de crédit d’impôt peut être majoré lorsqu’un bouquet de travaux est réalisé.

Suite > Des aides financières pour réduire la note

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. On nous demande de faire des efforts quant au CO2, et on fait venir des poulets du Brésil,on envoie des troncs en Chine pour que le bois revienne sous forme de lames de plancher….
    La mondialisation doit être mâitrisée si l’on veut économiser l’énergie.
    Qui a combattu l’élargissement des voies navigables ?
    et l’axe Rotterdam-Rhin-Rhône , qui l’a sapé?
    et le fer-routage où en ‘est-il?
    l’écologie est devenue une affaire de taxes, et non plus de bon sens!

Moi aussi je donne mon avis