« Overshoot Day » : notre quota annuel de ressources naturelles est déjà épuisé

Rédigé par Aurore, le 27 Sep 2011, à 18 h 01 min

Aujourd’hui mardi 27 septembre, nous, Terriens, avons déjà consommé la totalité des ressources naturelles disponibles pour l’année. Dès à présent, nous utilisons les ressources à crédit, c’est-à-dire plus que la Terre ne peut produire en une année.

27 septembre, la Terre à crédit

La Terre génère chaque année une certaine quantité de ressources naturelles, quantité dont nous devrions a priori nous suffire.

Mais ce 27 septembre, date fixée par le Global Footprint Network, les Terriens ont déjà consommé la quantité globale de ressources naturelles qui aurait dû être utilisée sur un an. C’est que l’on appelle l' »Overshoot Day »

Comment survivons-nous alors ? Chaque année, nous puisons dans les stocks que notre planète a pu constituer auparavant, mais ces stocks s’amenuisent et à ce rythme, il faudra un jour faire sans.

Mathis Wackernagel explique dans un communiqué repris par l’AFP : « C’est comme avoir dépensé son salaire annuel trois mois avant la fin de l’année, et grignoter ses économies année après année« . Un constat clair… Et alarmant.

Une population en pleine croissance

Cette situation, qui veut que le monde consomme plus que ce que la Terre ne produit, dure depuis 30 ans. Trente ans donc que les Terriens vivent à crédit, une dette qu’ils ne semblent pas pressés de rembourser.

Aujourd’hui, les chiffres parlent et montrent bien comme les modes de consommation ont un impact fort sur notre environnement. Et l’AFP de rappeler les chiffres d’un rapport WWF datant de 2010 qui indiquait que si l’ensemble des habitants de la Terre vivait comme les Etats-Unis, 4,5 planètes seraient nécessaires, tandis que le mode de vie en Inde ne demande qu’une moitié de Terre.

Un constat amer qui ne risque pas d’aller en s’améliorant alors que l’humanité s’apprête à franchir la barre des 7 milliards d’habitants, 7 milliards d’individus qui consomment plus ou moins en fonction de leur lieu de naissance et de leur mode de vie.

Éveiller les conscience

En fixant une date comme celle-ci, Global Footprint Network tient à éveiller les consciences, à nous pousser, nous consommateurs, à réfléchir sur notre mode de consommation.

Chaque année, les ressources s’épuisent, de plus en plus. Et pourtant, l’Humanité ne semble pas encore aujourd’hui en avoir pris conscience.

27 septembre, nous vivons désormais à crédit. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

*

Je réagis

Sur l’épuisement des ressources

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. la surconsommation est très mauvaise, en somme elle est la conséquence d’une aliénation systémique et de l’exposition innocente, voir naïve de la majorité de la populace envers les compagnies et les annonces de produit toujours plus artificiels et dont on ne sait pas grand chose. à la vitesse ou nous nous reproduisons et pour la sauvegarde non seulement de notre dignité humaine mais aussi de notre environnement, il faut sortir de ce piège de cet aliénation, que le fait que les grosses compagnies nous instaure… nos créer des besoins dont nous avons nullement besoin et au pire qu’ils choisissent carrément pour nous quoi et comment le consommer. Faire prendre conscience est la meilleure chose et aussi modérer toute consommation d’énergie, de nourriture, d’eau, d’objet technologique et recycler à fond, tout cela à un niveau raisonnable, c’est notre avenir et celui des générations futures qui compte. L’argent a malheureusement dominer l’homme plus qu’il ne se domine lui-même. Ainsi doit-on changer pour le bien de tous.

  2. devenus écolo de manière bizarre ,encore la chine!10 ans devoir sur la chine et l’enfant unique, voulant evité je me suis demandé quoi faire pour la france je pensais pas au monde juste mon pays et au effet du laissé aller qu’avais sur l’avenir! j’ai crée un principe d’idée pour nous restreindre naturellement(sans en passé a un enfant par famille mais 2 et avec des liberté pour les jumeau etc et un plan d’euthanasie pour quand je sois vieux que je porte pas de poid au jeunes et puis je voulais pas grever pendant des mois dans un hosto) et j’en est fais des ébauches de loi (et certe au débuts ca on m’a aidée a voir les défaut de mes projets) mais les ensuite la rengene habituel: » oui mais les envies des gens » « t’inquiet pas tous vas bien » « on changeras le monde quand le pobleme sera la » »c’est la faute au lobbie et au gouvernement » «  »on ne peux rien changer »! faux ce qui n’ont rien fais c’est eux quand ils m disaient a tout va bien!A l’époque mon projet n’avais rien d’écolo car j’étais trop jeune pour savoir mais quand j’ai compris, j’ai cherché des solutions et essayé des réveiller les gens jusqu’a dire au moins permettez le « suicide assisté » si vous devez faire un génocide planétaire et la tout a coup des gars qui ce plaine et se détruise a peu car ils sont aussi dégouté de moi de la société dise que tous vas bien! Eux qui parle a longueur de temp du complot de média/lobbie/gouvernement pense que cette triarchie de vieux qui ne seront pas la pour voir le résultat de leur travail serais honnêtes si il étaient honnetes ils se feraient poursuivre jusqu’a la fin de le vie des milliard et des influences mondaine qui ne servent a rien car pour tous l’or du monde personne voudras les protégé!je parle en parlant projections mathématique-écologique, fais prouvé et avec des ébauches projets peut être mais quelquechose ,mon entourage me parle de quoi d’abusrdité et d’espoir! des pays en perditions depuis des années les gens ne savent-cherche pas a changer les choses ils perdent donc confiance et les extrémiste,dictateur, les religieux sortent du trou pour confuser le tout on est foutu si ca change pas moi perso je prie pour ne plus être là quand ça va bientôt pété!

  3. Merci Cousseau pour votre commentaire, il ne faut pas faire qu’écouter les média et garder notre esprit critique. Notre planête vivrait donc à crédit à partir d’aujourd’hui? ALors pourquoi la FAO dans un rapport d’avril 2007 (ou 2008 j’ai un doute) a t elle communiquée que si tous les agriculteurs devenaient « BIO » ils pourraient supporter le poids de la population terrestre ; pour finalement se rétracter 6 mois plus tard? Que c’est il donc passer en si peu de temps en 2007?? Hum… Pour quoi certains alter économiste disent que les surfaces agricoles actuelles sur terre, bien utilisées pourraient nourrir 12 millions de personnes et on voit des famines et des émeutes de la faim? Cessons d’écouter nos hommes politiques (de droite ou de gauche) disant qu’il faut produire plus et cherchons plutôt à leur faire comprendre qu’il faut arrêter de spéculer sur les matières premières, en particuliers les céréales, le lait, arrêtons de faire voyager pour rien des tonnes de blés français vendu en afrique (ou ailleurs mais pas enEurope car ce n’est pas rentable… et même là ce n’est pas assez pour faire vivre nos paysans) quand les paysans africains eux pour vivre cultivent… des palmiers à huile! au lieu de cultiver leur propre nourriture! Peut être alors serions nous mions obliger de vivre à crédit, ou du moins pas pour toutes les matières! et le monde n’en tournerait que mieux!Arrêtons de marcher sur la t^te et servons nous enfin de cette t^te correctement…

  4. Il serait temps que les individus prennent conscience que le système économique mondial et ses valeurs, compétition, croissance, argent, consommation, …guerres, corruption…..n’est pas le bon choix et que les individus réagissent, imaginent un ordre différent une économie différente, des rapports sociaux différents,cela existe à petite échelle,malheureusement. Mais il n’y a pas de miracle possible.

  5. Je ne pense pas être sourd aux messages et je suis tout à fait conscient du mal que nous sommes en train de faire à nos descendants, ce qui est dommage c’est que les soi-disants ecologistes ne pensent qu’à faire de la guerre électorale mais n’informent pas vraiment de la situation. Si nous n’allons pas chercher l’information, les médias se contentent de nous rebattre les oreilles avec « pour ou contre le nucléaire » , ils comptent peut être utiliser le charbon ?
    Il faudrait peut être aussi donner les moyens financiers aux personnes qui souhaiteraient changer d’énergie, j’ai fais faire une étude de fourniture d’électricité par panneaux photovoltaîques, il me faudrait 17 ans avant de rentrer dans mon investissement,soit pratiquement la durée de vie des panneaux… je pense que certains savent très bien surfer sur cette vague… que dire aussi des métaux consommés pour produire les panneaux… Avant d’essayer de réduire la consommation (ce qui est bien sûr nécessaire ) il faut très vite s’attaquer réellement aux spéculateurs qui réalisent des fortunes sur les cours des matières premières et pire encore de la nourriture… Que dire aussi de tous ces petits inventeurs géniaux qui ont trouvé des énergies nouvelles et que l’on a fait taire car ils dérangeaient bien trop de monde…
    Le vrai changement de mentalité ne pourra se faire que par l’initiative des gouvernants et principalement des pays émergents dont le principal est bien sûr la Chine qui consomme sans retenue et sans précaution…
    Enfin, je pourrai en écrire des pages et des pages…
    Continuons tout de même à essayer de faire ce que l’on peut à notre échelle, en espérant que tous comprendront avant qu’il soit trop tard…

  6. Depuis des dizaines d’annnées, les scientifiques de divers horizons ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. Leurs prévisions se vérifient concrètement depuis les années 1994-1997. En fait, les terriens sont avertis mais sont devenus sourds aux messages. Objectivement, il faudrait impérativement changer de mentalité.

  7. pas grave—–nous allons maintement nous attaquer aux grandes fosses marines—-continuons continuons—-

  8. ce que cela m’inspire… de la colère, du dégoût face à la surconsommation de certains pays alors que d’autres sous-consomme… Il faudrait appliquer concrètement à ces surconsommateurs, la même logique que « pollueur payeur »… quand on sait que les États Unis ne se contentent pas de leur « quota » de pollution mais s’autorisent à racheter le « droit », non utilisé, de certains autres pays cela demande réflexion… « Surconsommateurs-payeurs » devrait également être appliqué ! Que cet argent soit utilisé pour reboiser les pays dont la forêt est maltraitée, qu’il permette aux pays pauvres de pouvoir vivre décemment en développant un commerce équitable, en donnant accès à l’eau potable pour tous…

Moi aussi je donne mon avis