Quoi de neuf chez les bioplastiques ?

Rédigé par Annabelle, le 11 Sep 2011, à 17 h 47 min

Conçus à base de végétaux, les bioplastiques se trouvent aujourd’hui un peu partout dans notre quotidien, mais en quantité encore minime. Ils sont supposés nous libérer de ce qui était révolutionnaire dans les années 70 mais devenu un fléau aujourd’hui : le plastique à base de pétrole.

A base d’amidon de maïs ou autres céréales, de canne à sucre et aujourd’hui d’origines plus inattendues, le bioplastique est présent dans presque toutes les pièces de la maison : cuisine, salle de bain, chambre et parfois même garage.

Bioplastique, le miracle n’a pas encore eu lieu

Notre bon vieux plastique, conçu à base de pétrole envahit nos poubelles. Nous, Français, en jetons chacun une demi-tonne par an ! Le plastique n’étant pas biodégradable, il met 400 ans à se décomposer … quand-même !

Rien qu’en Europe, 25 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année, dont seulement 20 % sont recyclés. A l’échelle mondiale, on estime à environ 100 millions de tonnes ces déchets valorisables, qui représentent un gisement considérable de ressources renouvelables inexploitées et une manne évaluée à 100 milliards de dollars.

La solution miracle ? Concevoir un plastique sans pétrole et qui utiliserait des éléments organiques, c’est-à-dire renouvelables.

Le bioplastique en théorie, on a tous envie d’y adhérer ! Cependant, il est loin de ne comporter que des avantages :

Utilisation de ressources alimentaires, surexploitation éventuelle accélérant la déforestation, faible point de fusion (c’est-à-dire une tendance à fondre), coût, empreinte environnementale pas top … Le bioplastique ne présente pas encore toutes les vertus environnementales que l’on attend de lui.

Toutefois, la filière est en bonne voie et l’on peut espérer des évolutions significatives dans le domaine. Preuve en est, quelques innovations encore à l’état de projets mais qui sont de bon augure.

 

Où trouve-t-on le bioplastique ?

Le bioplastique s’adapte à bien des utilisations autrefois l’apanage de son homologue pétrochimique.

> les sacs : sacs poubelle, sacs cabas, sacs contenant les fruits et légumes, sachets refermables …
> les films : films alimentaires, films rétractables, wrapping
> les emballages : bouteilles, emballages de fruits et légumes, barquettes, …
> l’industrie automobile : Pièces détachées pour automobiles, pneumatiques …
> les produits d’hygiène : coton tige®, couches culottes, hygiène féminine …

*

La filière bioplastique, dont les deux plus gros fabricants en France sont Barbier et Sphere, et revendique un peu plus de 4000 emplois sur le sol français.

La suite p.2> vers une nouvelle génération de bioplastiques

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Créer des bioplastiques à partir de ‘déchets’ de cultures alimentaires, je pense que cela est la meilleure des solutions.
    Nous n’utilisons pas une superficie spécifique pour l’alimentation humaine… et si nous devons détruire des déchets autant les recycler.

Moi aussi je donne mon avis