La lune à l’honneur : que voir dans le ciel en juillet ?

Le ciel nocturne va encore nous offrir de beaux spectacles ce mois-ci, surtout le 2 et le 16 juillet où 2 phénomènes exceptionnels se produisent. Rendez-vous avec le ciel en juillet !

Rédigé par Pauline Petit, le 2 Jul 2019, à 9 h 40 min

En juillet, on profite des nuits plus longues et des nuages qui se raréfient pour lever les yeux vers le ciel nocturne. Les vacances d’été sont une bonne occasion pour observer le ciel en famille, avec les enfants : une bonne alternative aux écrans !

Le ciel nocturne de juillet

Trois événements exceptionnels à noter ce mois-ci : une éclipse de soleil, une éclipse de lune, et le cinquantième anniversaire du premier homme sur la Lune !

2 juillet – Éclipse solaire

Le mois commence en beauté avec la Nouvelle Lune et une éclipse totale de soleil le 2 juillet. Un spectacle exceptionnel qui sera visible depuis l’Amérique du Sud. La lune occultera le soleil pendant quelques minutes, donnant lieu à une éclipse solaire totale. Un spectacle qui débutera à 16h55 (UTC) au-dessus du Pacifique (à l’Est de la Nouvelle-Zélande) et s’achèvera au-dessus de l’Argentine à 21h50 (UTC) (soit entre 19h55 et 23h50 heure de Paris). Malheureusement, nous ne pourrons pas l’observer sous nos latitudes !

ciel en juillet

Éclipse solaire © Suppakij1017

Le 3, guettez le retour du jeune croissant de lune au-dessus de l’horizon ouest juste après le coucher du Soleil.

Rappel – ciel de juillet

La nuit noire vient plus tardivement en juillet et on peut commencer à observer le ciel nocturne aux alentours de minuit. Si la lune n’est pas trop éblouissante et qu’on se trouve loin des lumières des villes, on pourra admirer la Voie lactée dans toute sa splendeur.

Côté planètes

Le 9, un autre événement pourra être remarqué : à l’occasion du premier quartier de lune, Saturne sera « en opposition » par rapport à la Terre, ce qui signifie qu’elle sera à la plus courte distance de celle-ci. Samedi 13, à 22h13 on assistera au rapprochement entre la Lune et Jupiter et le 15 juillet, la Lune et Saturne se rencontreront.

Une autre planète à observer dans le ciel en juillet (tout le mois) : Vénus, le plus brillant des astres. Une planète plutôt pour les lève-tôt puisqu’elle est observable à l’est-nord-est de l’horizon une heure avant l’aube.

Éclipse partielle de lune

Mardi 16 juillet ce sera la pleine lune, avec une éclipse partielle de notre satellite à 23 h 30, avec 65 % du diamètre lunaire dans l’ombre. Cette belle éclipse partielle lunaire sera observable partout sauf en Amérique du Nord et dans les régions centrales de l’océan Pacifique. Réservez votre soirée !

La lune sera à son apogée le dimanche 21 à 2h01 et atteindra son dernier quartier le 25.

50e anniversaire de la mission Apollo 11

Le dimanche 20 juillet 1969 à 16 h 17, heure de l’Est, le module lunaire Apollo 11 se posait à la surface de la lune. Quelques heures plus tard, à 22 h 56, Neil Armstrong en foulait le sol devenant le premier être humain à y mettre le pied.

Le soir du 20 juillet, la lune sera gibbeuse décroissante et bien visible à partir de 23 h 30. Les conditions d’éclairage seront bonnes pour observer les fameuses « mers lunaires ». Ces vastes plaines de basalte sont facilement reconnaissables : ce sont les grandes étendues grises et sombres qui couvrent environ le tiers de la face visible de la Lune. La mer de la Tranquillité, où se trouve le site d’alunissage d’Apollo 11, sera bien visible à l’oeil nu et aux jumelles, près du terminateur (la démarcation entre le jour et la nuit).

Mais il n’y a aucun espoir d’apercevoir le module lunaire même avec un télescope Et c’est encore plus vrai pour le drapeau américain : ces objets sont tout simplement trop petits pour être vus depuis la Terre.

Pour en savoir plus et découvrir la liste des événements prévus pour cette occasion, rendez-vous sur On the moon again

ciel en juillet

Côté étoiles filantes

Le 29 juillet, on observera le maximum de l’essaim des Delta Aquarides du Sud, une pluie d’étoiles filantes.

La fin du mois de juillet sera riche en spectacles stellaires puisque les nuits du 28 et 29 connaîtront une pluie d’étoiles filantes : il s’agit du maximum du phénomène des Delta Aquarides du Sud, qui offrira 10 à 20 étoiles filantes par heure à son apogée.

Illustration bannière : Lune rouge – ciel en juillet – © Milosz_G
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis