Les Français peu préoccupés par la qualité de l’air au bureau ou à l’école

Selon un sondage OpinionWay pour l’entreprose Teqoya, spécialiste de la purification de l’air, les Français ne se sentent pas vraiment concernés par la qualité de l’air intérieur de leur bureau ou des écoles.

Rédigé par Maylis Choné, le 30 Mar 2018, à 10 h 45 min

C’est pourtant l’air que l’on respire près de huit heures par jour. À l’école ou au bureau, il faudrait être plus vigilant sur la qualité de l’air intérieur.

La qualité de l’air intérieur en question

À en croire les mesures de politiques publiques des dernières décennies, la pollution extérieure est souvent plus dénoncée que la qualité de l’air intérieur de nos maisons, appartements, écoles, bureaux, centre de loisirs, etc. Et pourtant, c’est l’air que l’on respire le plus car, 80 % de notre journée se déroule en intérieur. Voilà pourquoi l’entreprise Teqoya publie un sondage OpinionWay en date de février 2018.

Le but ? Mieux comprendre les priorités des Français en terme de qualité de l’air intérieur qu’ils respirent. Les résultats sont alarmants : seuls 22 % des sondés estiment que l’air intérieur de leur bureau ou des écoles de leurs enfants est une priorité, alors qu’ils y passent la plus part de leur temps.

les enfants passent beaucoup de temps à l’école © k_samurkas

En revanche, la priorité reste la chambre à coucher pour 42 % des interrogés, suivie des établissements médicaux comme les cabinets médicaux (pour 38 %) et salles de consultations (pour 25 %). Viennent ensuite les transports en commun (pour 33 % des Français interrogés) qui même s’ils exposent à des niveaux de pollution plus élevés, ne le font que sur de courtes durées.

Purifier l’air intérieur : une priorité sanitaire

Pourquoi la qualité de l’air intérieur est ainsi mise en avant ? « Aujourd’hui, il y a 3,5 millions d’asthmatiques en France. Et on estime environ 20.000 décès prématurés par an directement liés à l’air intérieur », révèle une étude publiée en mars 2018 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). En plus de la pollution, de nombreux perturbateurs endocriniens sont contenus dans les fibres des moquettes, les peintures, les meubles récents, toujours selon cette étude.

Classement des lieux prioritaires où assainir l’air intérieur (étude Teqoya)

Les Français expliquent utiliser des sprays ou des diffuseurs de parfums pour purifier l’air de leur intérieur :

  • 31 % utilisent fréquemment un diffuseur de parfum naturel
  • 25 % un parfum naturel en spray
  • 24 % des personnes interrogées utilisent fréquemment un parfum synthétique en spray
  • 16 % des personnes utilisent fréquemment un diffuseur de parfum synthétique

Pour rappel, l’aération quotidienne du domicile durant quinze minutes devrait être une habitude et une priorité pour renouveler l’air intérieur. Il existe également des purificateurs d’air que l’on peut installer chez soi, mais moins de 10 % des personnes interrogées en possèdent un.

Illustration bannière : Enfant se cachant dans une boite en carton – © Natalin*ka
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. les français sont des benets ! plus préoccuper à s’occuper de leur biens matériel …..

  2. bonjour, Les logements modernes (ainsi que les maisons) possèdent une VMC.
    On en installe depuis les années 1980 obligatoirement. Dans les immeubles, il y a des VMC collectives.

    Si elles fonctionnent normalement, ça renouvelle assez bien l’air.
    Reste les logements plus anciens qui n’en possèdent pas à l’origine, mais lorsqu’on fait de grosses restaurations avec isolation, automatiquement on installe une VMC, sinon on a de gros soucis : condensation moisissures.

    Si on n’a pas de VMC, il faut bien sûr aérer, et surtout chasser la vapeur au moment où elle est produite.

    Pour une maison, l’installation d’une hotte à extraction qui sort l’air humide à l’extérieur permet d’assainir, mais il faut aussi une extraction dans la salle de bain, et pas seulement le temps de la douche, mais facilement encore pendant deux heures après.

    Au lieu de laisser une fenêtre ouverte 15 mn, mieux vaut faire du courant d’air pendant 5 mn au moins deux fois par jour.

    Si on est dans un air vicié, c’est comme si on laisse un poisson dans une eau croupie.

Moi aussi je donne mon avis