Prospections en géothermie dans le Cantal et les Pyrénées

Rédigé par Alan, le 5 Mar 2013, à 15 h 42 min

Deux permis de recherche viennent d’être signés par la ministre de l’Écologie et de l’Énergie afin de « relancer » la géothermie. Ainsi des prospections en géothermie vont être lancées dans le Massif Central et l’ouest des Pyrénées, vers Tarbes-Pau. Les études ont déjà commencé.

La géothermie, une énergie renouvelable

(© CC, Olivier Pechenet)

(© CC, Olivier Pechenet)

La chaleur terrestre a de l’avenir ! Nous vous l’expliquions déjà il y a quelques années :

Géothermie profonde : la chaleur terrestre a de l’avenir !

Et pour cause : la géothermie profonde permet de produire de l’énergie sans émissions de gaz à effet de serre. Des ressources renouvelables sans conséquences néfastes. Cela en fait donc une « filière qui doit être encouragée et soutenue« , selon les mots de la ministre de l’Écologie Delphine Batho.

Développer peu à peu une filière d’avenir

Actuellement, la géothermie concerne plutôt le chauffage et a permis d’économiser l’équivalent énergétique d’environ 440.000 tonnes de pétrole en 2011, selon l’Ademe. La production d’électricité reste encore anecdotique, largement en dessous de 1 % de la production d’énergie renouvelable en France, selon le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

La filière pourrait redécoller prochainement : le nombre de demandes de permis a augmenté de façon considérable récemment. Le ministère en étudie une petite vingtaine actuellement.

La géothermie à haute température

En profondeur se trouvent des eaux naturellement chaudes. Situées dans des nappes ou en circulation dans des réseaux de failles, leur température est de l’ordre de 150 degrés Celcius. Il est possible de les prélever et d’en extraire la chaleur afin de produire du chauffage ou de l’électricité.

Les eaux entraînent des turbines dans des centrales géothermiques. Froides, elles retournent dans la nappe.

> Suite : Deux nouveaux permis de prospection en géothermie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Grâce à la signature des deux permis de recherche pour des sites de géothermie à haute température, le gouvernement poursuit sa politique de soutien aux énergies renouvelables en s’axant désormais sur la filière géothermique. Bonne initiative ! http://www. quelleenergie.fr/magazine/energies-renouvelables/gouvernement-relance-la-geothermie-haute-temperature-17995/

  2. Le seul bémol de la géothermie est que ce la peut créer de forte instabilité des couches allant jusqu’à des mouvements de terrain et des mini tremblement de terres. Certaines prospections/essais ont du être arrêté d’urgence.

    Energie dispendieuse à mettre en œuvre et surtout ne peux être réalisée que dans des régions dont la nature des sols est très stable. Arrivera-t-on à maitriser tout ça ? C’est la bonne question.

Moi aussi je donne mon avis