La poussière de l’espace a inspiré un aspirateur

Le saviez-vous ? L’étude de la poussière interstellaire a mené à des aspirateurs ménagers plus efficaces.

Rédigé par Alan, le 29 Oct 2012, à 16 h 57 min

L’étude de l’espace peut amener des applications très concrètes, c’est en tout cas l’avis de Heinrich Iglseder, spécialiste des poussières interstellaires. Ce scientifique autrichien a créé une technique permettant d’améliorer l’efficacité de son aspirateur.

La poussière interstellaire, des informations précieuses sur la matière

poussière dans l'espaceLa poussière cosmique représente environ 1 % de la masse de la matière interstellaire. Elle a été formée en grande partie par l’entrée d’étoiles dans leur phase géante rouge, soit en fin de vie.

La poussière interstellaire est composée de milliards d’atomes, dont la taille varie entre quelques nanomètres et 0,1 micron. “Les particules de poussière interstellaires sont très importantes pour obtenir des informations sur la manière dont la matière est générée dans le cosmos“, explique le Dr Iglseder.

Un aspirateur dans le cosmos

Heinrich Iglseder a inventé un détecteur permettant de déterminer la composition chimique, la vitesse et la direction de la poussière interstellaire.

poussière

Ce dispositif a été utilisé lors de trois missions dans l’espace, japonaises et germano-américaines. Ces missions ont ainsi permis de récolter des informations précises sur des queues de poussières, où la concentration en poussières était de 100 à 1000 fois plus élevée que d’ordinaire. Le Dr Iglseder trouve particulièrement intéressant d’étudier les poussières interstellaires car elles sont selon lui “l’origine de la vie biologique humaine“. Outre cette curiosité scientifique, l’étude de la poussière cosmique est assez concrète. Cette poussière est un réel problème pour les satellites, auxquelles elle cause des dommages sérieux.

La poussière, dangereuse pour la santé

masque contre la poussièreDans la vie quotidienne, la poussière est issue de causes différentes : elle provient directement de l’activité humaine, par la pollution due aux combustions, par exemple. Et la poussière amène des problèmes de santé, tels des allergies. C’est ce qui a poussé Heinrich Iglseder à étudier le moyen de réduire la poussière dans les maisons. Il en est arrivé à la conclusion que le principal problème résidait dans les tapis. Aucune surprise puisqu’on conseille aux allergiques de s’en débarrasser. Par contre, il y a trouvé des résidus de plomb et de cadmium, des métaux contaminant l’environnement, ainsi que des particules toxiques et des particules cancérigènes.

Une technologie de l’espace adaptée à un aspirateur

Heinrich Iglseder a alors eu l’idée d’adapter la technologie inventée pour les missions dans l’espace à un usage quotidien. Le détecteur de poussière interstellaire a donc été adapté à un aspirateur ménager. Le système, breveté, a été appelé Allergotec Hygiene Sensor et incorporé dans l’aspirateur Medicair de Miele. Un voyant permet sur ce modèle de détecter la présence de poussière et donc déterminer s’il reste du travail à effectuer.

*

Cela me donne une idée

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est clairement une pub pour miele

    • Alan

      Bonjour,
      non, l’article n’est pas sponsorisé (dans le cas contraire nous l’aurions mentionné). Néanmoins, quand une invention est utilisée dans un produit, nous le mentionnons car les applications pratiques peuvent intéresser nos lecteurs.
      Bonne journée.

Moi aussi je donne mon avis