Demain pour sauver la biodiversité, plantez ‘des fleurs pour les abeilles »

Les abeilles sont menacées de disparition à l’échelle mondiale. Face à cette situation alarmante, l’Observatoire Français d’Apidologie sensibilise les professionnels du végétal et les particuliers, et incite à passer à l’action, en plantant des fleurs pour tenter de sauver les colonies d’abeilles, avec l’opération ‘Des fleurs pour les abeilles’, ce 20 juin 2017.

Rédigé par Séverine Bascot, le 19 Jun 2017, à 10 h 25 min

L’Observatoire Français d’Apidologie et les professionnel du végétal se mobilisent pour semer des fleurs à nectar. Objectif : venir en aide aux pollinisateurs dont la survie influence directement la nôtre : sans abeilles pour butiner, plus de fleurs, de fruits, de légumes sur la planète !

« Des fleurs pour les abeilles » : un défi citoyen

En plus des néonicotinoïdes, l’une des causes de la surmortalité des abeilles réside dans le manque de biodiversité qui touche les villes et les campagnes depuis de nombreuses années. Or, les abeilles ont besoin de pollen et de nectar en quantité, et il est urgent de rétablir leur équilibre alimentaire, en reconstituant leur garde-manger.

Chaque lieu où la terre affleure doit être une occasion d’enrichir la biodiversité et d’offrir un garde-manger aux pollinisateurs. C’est essentiel et vital pour la sauvegarde de l’équilibre planétaire
Thierry Dufresne, président de l'Observatoire Français d'Apidologi

 

La baisse des effectifs d’abeilles impacte directement les rendements agricoles : la part de la production végétale pouvant être attribuée à l’action d’insectes pollinisateurs en France varie entre 2,3 et 5,3 milliards d’euros par an selon la dernière Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques(1).

des fleurs pour les abeilles

© Anastassiu

Le 20 juin, on sème 1 milliard de fleurs !

L’Observatoire Français d’Apidologie, mécènes et professionnels du végétal s’associent pour lancer la campagne « Des Fleurs pour les abeilles« . Jardinières, balcons, terrasses, espaces verts, jardins, friches, champs, bords de routes… Mardi 20 juin, plusieurs centaines d’entreprises vont mobiliser leurs collaborateurs et leurs réseaux dans le but de semer 1 milliard de fleurs mellifères partout où c’est possible. « Chaque lieu où la terre affleure doit être une occasion d’enrichir la biodiversité et d’offrir un garde-manger aux pollinisateurs. C’est essentiel et vital pour la sauvegarde de l’équilibre planétaire », explique Thierry Dufresne, président de l’Observatoire Français d’Apidologie et de la Worldwide Bees Foundation, initiateur de la journée Des Fleurs pour les Abeilles.

Lire aussi : Comment fabriquer une bombe de graines

Cette date pourrait être institutionnalisée afin de créer un rendez-vous annuel pour s’engager pour la planète en combattant l’une des causes identifiées de la disparition des abeilles.

Alors demain 20 juin, pour les abeilles, à vos graines citoyens !

Illustration bannière : Abeille butinant – © Jeffry Soo
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est une bonne idée, mais l’année prochaine semez les fleurs plutôt dans l’année genre Mars voir Février. (Début d’activité des abeilles sauvages)

  2. Evitez les fleurs doubles, au profit des fleurs simples, beaucoup plus riches en pollen et en nectar.
    Dans la nature, la fleur double est une anomalie florale. L’Homme a joué un rôle clé dans la sélection et le maintien de ce caractère esthétique chez plusieurs plantes à fleurs, mais ce côté esthétique se fait au détriment du pollen et du nectar et les abeilles n’en n’ont plus assez à leur disposition.

Moi aussi je donne mon avis