Pologne : une piste cyclable qui s’illumine toute seule la nuit

Il ne fait aucun doute que la société commence à prendre à coeur les problèmes écologiques et qu’elle devient consciente que ces problèmes sont, en grande partie, liés aux transports privés. Du coup, de plus en plus de personnes se tournent vers l’électrique ou, plus simplement, le vélo pour leurs trajets quotidiens. C’est le cas en France comme en Pologne, mais là-bas, il y a une nouveauté.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 10 Oct 2016, à 9 h 35 min

Prendre le vélo pour réduire sa consommation de carburant c’est bien, mais très souvent, le vélo a un problème que n’ont pas les voitures : il n’a pas de phares. Certes, de petites lumières fonctionnant à piles (ou mieux, à dynamo) peuvent s’attacher sur le guidon, mais ça ne suffit pas forcément à bien illuminer. Ainsi, rouler à vélo la nuit peut présenter un danger pour les cyclistes comme pour les piétons, et ce, même si on roule sur une piste cyclable.

Comment illuminer une piste cyclable la nuit ?

Il est bien évidemment possible d’installer des éclairages le long des pistes cyclables, mais cela coûte cher… Sans compter qu’utiliser de l’électricité, alors que très peu de personnes ne roulent à vélo la nuit, semble paradoxal, puisque prendre le vélo est censé permettre des économies et protéger la planète. Heureusement, en Pologne, la ville de Lidzbark Warminski a trouvé une solution.

Une peinture luminophore et une piste cyclable luminescente

Les matériaux luminophores ne sont pas une invention récente : des t-shirts aux décorations d’intérieur, en passant par certains jouets, on a tous eu en main quelque chose qui « brille la nuit ». Les matériaux luminophores emmagasinent la lumière du soleil qu’ils restituent dans le noir. C’est en se basant sur ce principe que des ingénieurs polonais ont recouvert la nouvelle piste cyclable de Lidzbark Warminski, ouverte au public ce mois d’octobre 2016, d’une nouvelle peinture luminophore.

vélo, nuit, danger, piste cyclable

L’innovation ici est la durée de cette illumination : jusqu’à 10 heures, selon les chercheurs à l’origine du projet, soit une illumination suffisante pour durer toute la nuit. Reste à connaître la durée de vie du revêtement et, si le coût de production peut être réduit, il pourrait bien être adopté par d’autres villes du monde.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ben oui, la Pologne, ce n’est pas la France des arriérés !!!

Moi aussi je donne mon avis