La pollution atmosphérique engloutit Shanghai

Rédigé par Annabelle, le 8 Feb 2013, à 16 h 31 min

Que font les autorités chinoises ?

Les activités physiques sont déconseillées crédit photo : China Daily Reuters

Les activités physiques sont déconseillées crédit photo : China Daily Reuters

C’est une question que l’on est bien en droit de se poser. Malheureusement, la réponse a de quoi susciter la grogne. Face à ces phénomènes impressionnants de pollution atmosphérique, seules quelques timides mesures locales ont été prises.

Ainsi, le Gouvernement a incité les Chinois à éviter de sortir. Les médias invitaient les habitants à « rester le moins possible dans les rues, où de plus en plus d’habitants se déplacent le visage recouvert d’un masque filtrant, certains le conservant même à leur travail ou à leur domicile. ». En outre, les autorités chinoises auraient déclaré à l’AFP avoir imposé la fermeture de 103 usines et avoir interdit à 30 % du parc des voitures officielles de circuler. Face à un phénomène d’une telle ampleur, est-ce réellement suffisant ?

Paradoxe : les villes chinoises progresseraient en matière de pollution ?

Global Data, cabinet conseil expert en énergie soulève pourtant un point plutôt étonnant. La Chine comme d’autres pays formant les BRIC et notamment l’Inde souffrent de graves problèmes de pollutions. Comme vu plus haut, c’est la combinaison entre l’essor de l’automobile, dont les individus s’équipent massivement, et l’utilisation du charbon, tant comme combustible domestique principal que pour la production d’énergie qui engendre une très mauvaise qualité de l’air.

great-smog-londreLe cabinet de consulting fait un parallèle entre la situation qu’est en train de vivre la Chine en ce moment même et l’épisode dramatique qu’a vécu la Grande-Bretagne pendant le fameux Great Smog de 1952. Durant 4 jours, du 5 au 9 décembre, une épaisse couche de smog s’est formée au-dessus de Londres. Les polluants émis par l’utilisation du charbon se sont véritablement agglutinés dans le ciel par la combinaison de plusieurs éléments météorologiques : le froid, le manque de vent et la présence d’un anticyclone. Le Great Smog a causé près de 12 000 morts… En réponse à cet événement, le Gouvernement britannique a pris des mesures, concrétisées par le Clean Air Act de 1956 et visant à réduire la pollution atmosphérique. Ainsi, des « zones sans fumées » ont été installées, on a incité les foyers à s’équiper de chauffage électrique ou au gaz, on a déplacé les centrales loin des villes, etc. Ces nouvelles dispositions ont pris du temps. Aujourd’hui, Pékin à l’instar d’autres villes chinoises doit relever le même défi.

Le gaz naturel pour réduire la pollution atmosphérique

production de gazSelon Jonathan Lane de Global Data, la clé du problème est le gaz naturel. C’est en convertissant les centrales au charbon en centrales thermiques au gaz que la Chine pourra réduire considérablement son taux de pollution atmosphérique. Et c’est apparemment le chemin qu’elle compte prendre puisque de nombreuses villes chinoises cherchent à combattre la pollution atmosphérique par ce biais. Le phénomène est galopant : fin 2011, on dénombrait 108 millions de raccordements au gaz naturel dans le pays, soit presque 20 millions de plus que l’année précédente. L’évolution est plus que notable !

Également, la Chine est extrêmement bien placée sur l’énergie solaire : en 2010, Pékin avait produit plus de la moitié des panneaux solaires vendus dans le monde.

Tout va très vite en Chine. Espérons donc qu’il en sera de même pour trouver des solutions pour lutter contre la pollution de l’air. Les grandes villes chinoises suivront alors Mexico City sur son sillage. La mégalopole au triste record de ville la plus polluée du monde mène une politique de gestion environnementale complète, mettant en place des transports propres et chassant les vieilles voitures polluantes du centre ville.

Image à la Une : Carlos Barria / reuters CARLOS BARRIA/REUTERS

Sources : Le Monde Chine : l’impressionnant nuage de pollution a gagné Shanghai et Le Japon touché par pollution atmosphérique chinoise. Le Figaro En Chine, la pollution tue 300 000 personnes par an. 20 minutes Chine : Contre la pollution, des millions de Pékinois invités à rester chez eux. Global Data – Despite the Smog, China is Making Faster Progress on its Polluted Cities than Many Think.

*

Je veux témoigner

Sur la pollution atmosphérique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. ximz

  2. Je vis a shanghai depuis deja 8 ans, et j’en suis fier ! Dans cette ville merveilleuse je sort le jour et la nuit peu importe le taux de pollution ! Je m’en fous ! Car au moins je suis heureux la-bas ! C’est une vie que je n’aurais jamais eu en France ou ailleur dans le monde.
    Donc a tous les Francais qui critique la Chine, aller vous faire f**** ! Serieusement aller la bas avec des amis, bourrez vous la gueule et amuser vous ! la pollution on s’en bas les cou**** ! 😉

    • cela prouve que l’on n’y exporte pas seulement des bordeaux mais aussi des gros cons !!

  3. Tout à fait d’accord avec René03, et je rajouterai même que c’est bien fait pour leurs gueules ! A vouloir aller plus vite que les autres et surtout, plus vite que le temps, voila ce qu’on récolte. Ceci dit, la Chine n’est pas le seul pays en cause dans cette destruction massive et la France n’a pas vraiment de quoi se vanter non plus.
    Malheureusement c’est la planète entière qui paye toutes ces imbécilités.
    D’accord aussi avec Minouch80 concernant « la Chine cauchemar du monde », mais elle ne le deviendra plus, elle l’est déjà…

  4. Il faut modérer René, le problème est beaucoup plus complexe !
    Les chinois ne font que reproduire ce que la plupart des pays occidentaux ont pratiqué pendant les « 30 glorieuses ». Après des années de restrictions, ils sont passés par la « révolution culturelle » et atteignent l’ère de la « société de consommation » !
    Des gosses dans un magasin de jouet !
    On est un peu mal placés pour leur faire la morale…
    « Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera » La phrase de Napoléon 1er, reprise par Alain Peyrefitte, était prémonitoire… Car la Chine s’est réveillée ! Deviendra-t-elle le cauchemar du monde ?

  5. Non la Chine n’est pas victime de son succès mais de son égoïsme.

    • Tout à fait d’accord avec vous!
      Il faut cependant distinguer le peuple chinois, qui n’a le droit que de se faire exploiter et de se taire, des 100 millions de riches qui les exploitent!
      A ce propos, le problème est général sur la planète et je vous conseillent un excellent livre, intitulé: »comment les riches pillent la planète ».
      Enfin, j’ai connu une chinoise dont les parents travaillaient à l’opéra de Pékin (donc forcément membres du parti communiste) et je tiens à témoigner de sa pensée: alors qu’elle vit depuis 15 ans en France, elle ne s’est jamais intéressée à la démocratie (elle vote Le Pen !) et ne pense qu’à sa carrière et à accumuler de l’argent.
      Cette chinoise dit sans vergogne: »nous les chinois, sommes 1 milliards 300 millions et avons donc besoin des terres africaines ».
      Si l’on ajoute à cela les camps de concentration au Tibet, depuis que les chinois l’ont envahi en 1959, on a exactement la meme mentalité que l’Allemagne nazie; Hitler parlait de « Lebensraum » (espace vital) comme territoire nécessaire au « peuple arien » et justifier ainsi ses invasions…
      Mais comme les pays occidentaux s’en foutent du génocide au Tibet, ils s’écrasent tous (Hollande le premier!) devant le parti communiste chinois (alors que ceux-ci ayant besoin d’écouler leur produits, il serait si simple de conditionner nos importations à l’évacuation du Tibet).
      Cela s’appelle la « Realpolitik », parait’il.
      Du coup, les tibétains ont été une centaine récemment à s’immoler par le feu, afin de retourner l’opinion publique chinoise!
      Un autre livre que je vous conseille « la fin du courage »; on comprend bien que les hommes politiques (de droite, de gauche et meme l’immense majorité des verts) ne pensent qu’au pouvoir, à leur enrichissement personnel…et à celui, toujours plus grand, des super-riches!
      Antoine Peillon démontre bien dans son livre « les 800 milliards qui manquent à la France », comment Chirac, puis Sarkozy ont laissé en toute impunité (et en toute illégalité), la Suisse notamment, démarcher sur notre territoire les grandes fortunes.
      Ces 800 milliards évadés donc, vers les paradis fiscaux en 10 ans, représentent une grosse partie de la cause de la soit-disante crise économique!
      En fait, la vraie crise est écologique (et c’est lié!), puisqu’il ne reste qu’un tiers des ressources vivantes originelles!
      En conclusion donc, 1% de la population mondiale est à l’origine d’un appauvrissement généralisé de tous les autres et d’une crise écologique sans précédent…lisez aussi Jean Ziegler; meme la fin dans le monde est organisée!
      Là, on peut parler aussi d’égoisme, d’inconscience…mais moi je préfère le mot de criminalité (de « l’internationale capitaliste » qui organise une « mondialisation » pour son propre nombril).
      Si après cela, je ne me fait pas assassiner (je ne plaisante pas!), je crois que j’aurais beaucoup de chance!

Moi aussi je donne mon avis