Alerte aux polluants domestiques

Rédigé par Consoglobe, le 4 Jan 2007, à 16 h 09 min

De nos jours, les substances chimiques sont partout, qu’elles soient dangereuses ou pas. L’OQAI , Observatoire de la qualité de l’air intérieur, estime que 5 millions de Français sont trop exposés à des substances toxiques qui stagnent dans nos logement. Or, nous passons en moyenne 80 % de notre temps à l’intérieur : domicile, travail, école…

Les produits chimiques dans notre quotidien

Les produits chimiques ont changé notre vie et l’ont très souvent améliorée. Sans passer sous silence, les effets négatifs créées par certains d’entre eux en raison de leurs effets secondaires ou de leur persistance dans l’environnement, il faut reconnaître leur rôle central dans notre vie quotidienne. I

Nous utilisons quotidiennement des dizaines de produits chimiques dans les lessives, peintures, médicaments, mais aussi, de façon moins perceptible, dans les habitations, les textiles, les ordinateurs, les téléphones portables, les voitures et même les avions…

Impossible aujourd’hui de s’en passer et de faire vivre bientôt 9 milliards d’habitants sur Terre, sans le recours à des produits chimiques. Cependant, du fait de leurs caractéristiques et de leurs effets sur l’environnement et la santé, mais nous vivrions peut-être mieux en en consommant moins et en les utilisant différemment.

Des substances dangereuses chez nous

Par exemple, le radon, un gaz radio-actif qui serait la cause de 10 % des cancers du poumon et qui se trouve trop souvent dans les vides sanitaires.

  • Dans le cordon ombilical d’un nouveau-né, on trouve 200 substances toxiques en moyenne. Un professeur du CHU de Montpellier a trouvé 300 substances polluantes dans le sang du cordon ombilical de 30 bébés,
  • Les agriculteurs, eux, ont un risque de contracter la maladie de Parkinson accru de 1,9 du fait de leur exposition longue de plus de 15 ans aux pesticides, selon la Mutualité sociale agricole.

Malgré les réticences des industries chimiques, notamment en Allemagne, le nouveau texte européen Reach vise à protéger les consommateurs en obligeant les industriels à prouver l’innocuité des substances qu’ils mettent sur le marché. Pourtant, rien ne les obligent à retirer du marché les produits cancérigènes, mutagènes ou ayant des effets sur la stérilité, qui sont déjà sur le marché

Les précautions contre les polluants domestiques

Un adulte respire 12.000 litres d’air de qualité incertaine chaque jour. Toutes les études le confirment : la concentration en polluants est plus importante à l’intérieur des bâtiments qu’à l’extérieur et les dangers pour la santé sont sous-estimés ! Aldéhydes, benzène, allergènes… Ceci dit, chacun peut, chez soi, prendre quelques précautions élémentaires pour limiter les risques domestiques quotidiens :

  • Les armoires  : les armoires et meubles en aggloméré ou en contreplaqué sont des vrais nids à formaldéhydes et COV qui sont des causes d’allergie. Ils contiennent également des retardateurs de flammes, dont certains sont considérés comme pouvant être cancérigènes.
  • Les jouets  : ils contiennent souvent des phtalates qui servent à assouplir les plastiques et qui sont susceptibles d’entraîner des perturbations hormonales, causes de stérilité.
  • Les canapés, fauteuils et rideaux  : leur inconvénient principal est qu’ils absorbent la fumée de cigarettes qui contient du goudron, du monoxyde de carbone, du benzène, du formaldéhyde…. Les traitements anti-mites sont également toxiques.
  • Les cuisinières  : une mauvaise combustion dans une cuisine mal aérée peut diffuser du monoxyde de carbone, gaz qui est la cause de centaines de morts chaque année. Quand on fait griller un côte de porc, simple exemple, on suscite un dégagement de HAP, des hydrocarbures aromatique polycycliques, substances qui sont cancérigènes pour certaines.
  • Les nettoyants ménagers utilisés dans les cuisines contiennent des solvants toxiques : éthers de glycol dans les nettoyants pour vitres, par exemple. Ces toxiques peuvent provoquer des malformations congénitales. (voir les nettoyants ménagers sans toxiques)
  • Les moquettes  : les colles utilisées persistent, pour certaines, longtemps après la pose et continue à se diffuser. Les vernis de parquet ont parfois des effets irritants.
  • Les sols en plastique  : ils sont à l’origine de poussières très fines et toxiques qui peuvent causer des problèmes respiratoires ou cardiovasculaires.
  • Les meubles et les parquets  : contiennent du formol (le formaldéhyde) dangereux pour la santé et classé cancérigène depuis 2004 et qui est 10 fois plus présent à l’intérieur qu’à l’extérieur. Irritant pour les voies respiratoires, le formol sert de liant dans les peintures, les colles utilisées pour les meubles en contreplaqué ou en aggloméré.

Les polluants dans les textiles

jeans ecologiques polluants domestiquesLes textiles et les vêtements sont également une source potentielle de polluants car ils peuvent diffuser des substances toxiques : colorants azoïquesphtalates toxiques, éthoxylates de noxylphénol ou NPE dont l’utilisation a pourtant été interdite en Europe  en 2003.

Voir : Un textile écolo à la fibre verte, c’est quoi au juste ?

Les polluants domestiques atmosphériques

polluants domestiquesIl est conseillé de régulièrement aérer toute la maison afin de disperser les éventuelles substances qui se seraient diffusé dans son atmosphère. Au premier chef, le le monoxyde de carbone qui est un gaz sans odeur qui est produits par les appareils de chauffage mal réglés.

Le monoxyde de carbone est responsable de l’intoxication de 6000 personnes chaque année.

Les polluants atmosphériques dans le garage

Le garage est également un piège à pollution. Si on démarre un véhicule diesel dans un garage fermé, on enferme les particules ultrafines, 20 fois plus nombreuses que celles produites par un moteur à essence, dans un espace clôt.

  • REACH (= Enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques) concerne 30 000 substances dites CMR (Cancérogènes, Mutagènes, reprotoxiques).
  • Greenpeace regrette que 60 % des 30 000 substances ne seront pas concrètement concernées car inférieures à la limite de 1tonne produite ou importée par an en Europe.
  • Procter et Gamble édite 34 000 fiches toxicologiques en environnementales sur les produits sur son site spécialisé “science in the box”.

*
Je veux témoigner

fiche pratique pollution domestique
La fiche pratique
Les polluants intérieurs, sources et effets

Sur la pollution domestique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Chaque année en France, 4 000 personnes sont victimes d’une intoxication due au monoxyde de carbone (CO) et une centaine en décèdent. Conseils à l’approche des premiers froids.

  2. C’est dommage qu’il n’y ait pas d’articles concernant les aérosols, et les polluants qui se trouvent dans l’atmosphère de nos maisons…

Moi aussi je donne mon avis