Les plantes qui purifient notre air

L’air de la maison peut être être 2 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur, avec notamment nombre de COV toxiques émis par des revêtements ou des produits d’usage courant et qui se diffusent dans l’air intérieur

Rédigé par Annabelle, le 18 May 2012, à 15 h 00 min

La fougère de Boston

Elle a un feuillage abondant qui détruit le formaldéhyde. Les fougères apprécient une lumière vive suffisante ( environ 800 lux ), un bon arrosage régulier et des températures entre 10°C et 20°C. Ces plantes poussent à l’origine dans des forêts tropicales humides et ont besoin d’une forte hygrométrie.

Le Spathiphyllum … pour les peintres

Très gourmand de relents de peinture fraîche, ammoniac, d’acétone. Le spathiphyllum apprécie une lumière moyenne, éloignée des rayons brûlants du soleil.

Le stathiphyllum se cultive à mi-ombre au printemps et en été. Placez-le à une luminosité plus forte en hiver, voire au soleil.

Le chrysanthème contre les solvants et les vernis

Il est très utile contre le trichloréthylène, substance utilisée dans les peintures et les solvants. Le Chrysanthème, fleur des morts, est indispensable dans les intérieurs avec de la peinture fraîche : il nettoie une pièce du trichloréthylène, solvant utilisé dans les peintures et vernis.

Pour les garder le plus longtemps possible à l’intérieur, les potées de chrysanthème ont besoin de lumière et d’arrosages peu abondants mais fréquents. Les fleurs durent 3 à 4 semaines.

Lire la suite : 2 autres plantes dépolluantes : azalée, cactus

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

30 commentaires Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis