Le plan d’attaque de la Défense sur l’environnement

Rédigé par Annabelle, le 12 Feb 2014, à 13 h 38 min

L’éco-conception des matériels militaires

Un autre aspect d’une conception durable pour l’Armée se situe dans l’éco-conception du matériel militaire.

En effet, les machines et les équipements contiennent des substances dangereuses comme l’amiante, le cadmium ou le chrome. L’écoconception consiste donc à trouver des solutions pour minimiser l’impact de ces équipements tout au long de leur cycle de vie.

CC : armée2terre

CC : armée2terre

Les réflexions menées depuis le Grenelle sur l’éco-conception dans l’Armée porte sur 4 axes :

  • l’énergie ;
  • les émissions polluantes ;
  • les substances dangereuses ;
  • et le démantèlement des matériels

Ainsi depuis 2008, la DGA (Direction Générale de l’Armement) impose que toutes les opérations d’armement fassent l’objet d’une démarche d’éco-conception. Les équipements développés avant 2008 doivent tous avoir fait l’objet d’une analyse environnementale.

Mais il va s’en dire que des équipements vraiment écolo pour l’Armée ne sont pas encore pour demain : l’industrie de l’armement n’a pas pour priorité absolue d’être plus propre. Elle est avant tout mue par une recherche de performance opérationnelle et de rentabilité.

Des bâtiments énergétiquement plus performants

Le Ministère de la Défense concentre plus de 30 % du parc immobilier de l’État.

Il est donc indispensable de rendre les anciens bâtiments moins énergivores et de construire de nouvelles structures conformes aux normes environnementales.

le-corps-des-ingenieurs-militaires-d-infractructure-imiLe Service d’infrastructure de la Défense (SID) prend ainsi en charge tous les projets d’installations écoresponsables de camps militaires.

A la Valbonne par exemple, des travaux de grande ampleur sont prévus pour rendre le site performant d’un point de vue énergétique. Cette réhabilitation va donc passer par la création d’une nouvelle chaufferie mixte bois-gaz, laquelle viendra en substitution des chaufferies charbon, gaz, ou fioul actuellement en place.

C’est en effet une solution de production centralisée de chaleur et d’un mix énergétique à base de bois, de gaz et d’électricité qui a été retenue. Outre une diminution de la facture énergétique de l’ordre de 41 %, 35 % des énergies utilisées seront d’origine renouvelable permettant ainsi une réduction de l’impact environnemental de 60 % des gaz à effet de serre.

On procède également au remplacement complet et à l’extension du réseau primaire enterré, à la rénovation et la création de l’ensemble des sous-stations de bâtiments ainsi qu’à l’isolation de plusieurs bâtiments évalués comme énergivores, comme les ateliers de maintenance, le gymnase, le poste de police et plusieurs petits bâtiments.

On ne peut donc pas ignorer les efforts déployés par la Défense française en matière d’environnement. Toutefois, il reste un long chemin à parcourir avant d’arriver à l’indépendance aux carburants fossiles par exemple. L’armée US a un temps d’avance à ce niveau puisqu’elle a déjà intégré des technologies fonctionnant aux énergies renouvelables dans ses équipements sur le terrain.

Source : Ministère de la Défense defense.gouv.fr

Sur l’armée et l’environnement  :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis