Carton rouge à l’armée américaine en Afghanistan

Carton rouge à l'armée américaine en Afghanistan

Non, il ne s’agit ni de politique ni de stratégie militaire. Mais tout simplement de respect de l’environnement et … des Afghans. De quoi s’agit-il ? De l’énorme pollution que génère l’armée US en territoire afghan, quasiment sans précaution.

Une énorme machine qui génère des déchets à la pelle

La base de bagramChaque soldat américain en Afghanistan, c’est 4.5 kilos de déchets par jour. Il y a eu jusqu’à 160 000 soldats présents, sans compter les “soldats” privés, que certains pensent aussi nombreux que l’armée officielle. Faites le compte : c’est une montage de déchets énorme que l’armée américaine déverse sur place.

Le saviez-vous ?  Le département américain de la Défense est le plus important consommateur de carburant au monde (20 milliards $ en 2008) et ses dépenses énergétiques représentent 80 % de la consommation totale du gouvernement des États-Unis. L’armée américaine serait responsable de 20 % des émissions mondiales de CO2 ou d’un tiers des émissions carbone des pays industrialisés.

De quels déchets parle-t-on ?

D’un peu de tout, car l’armée US c’est comme une ville qui se déplace, les munitions et les armes en plus. A Bagram, par exemple, où réside 30 000 marines et des milliers de prestataires américains et étrangers il y a un aéroport, un Burger King, des résidences, un Pizza Hut, des magasins pour les soldats, etc.
> Il y a aussi des solvants, des fluides hydrauliques (issues des machines et des véhicules), des métaux, dont de nombreux métaux lourds, … sans parler des matériaux radioactifs (Uranium, Tritium, Radium 226, Americium 241, Thorium, Cesium 137 and Plutonium 239).

La loi afghane sur les déchets bafouée

Bien que la loi afghane l’interdise, les militaires US ont commencé par enterrer leurs déchets. Puis  le volume étant trop grand, ils se sont mis à les brûler … à l’air libre, sans aucune précaution. Jour et nuit, sans jamais cesser. Poussée par la presse, les autorités miliaires US ont admis “gérer” (sic) 84 de ces zones d’incinération à l’air libre en Irak et en Afghanistan.

Résultat, ce sont des déchets de munitions, des téléviseurs, des téléphones portables, des vieux ordis, du plastique, des déchets électroniques, des DVD, …. bref des toxiques qui brûlent et dégagent de lourdes fumées chargées de polluants.

La population locale se plaint et les médecins évoquent des allergies respiratoires et mêmes des risques de cancers, déjà évident sur place. Des plaintes ont même été déposées aux Etats-Unis, par des soldats américains.**
Devant les protestations des Autorités afghanes*, l’armée installe une petite trentaine d’ incinérateurs à faibles émissions. Mais bien sûr pas question, de vérifier sur place : les militaires rejettent toute inspection (ben voyons …).

Bref, l’armée américaine se moque des Afghans, de l’environnement et … du monde Moi, ça me rappelle un certain Vietnam et l’agent Orange qui avait démontré le grand respect de la nature par l’armée.

Et ça mérite un bon gros carton rouge non ?

*

Je réagis

* Le Nepa, National Environmental Protection Agency
** Des dizaines de militaires américains ont déposé 34 plaintes un peu partout aux Etats-Unis contre la société KBR qu’ils accusent d’avoir incinéré dans des décharges à ciel ouvert toutes sortes de déchets toxiques pour leur santé en Irak et en Afghanistan : pour avoir brûlé : “camions, pneus, piles au lithium, mousse de polystyrène, papier, bois, caoutchouc, produits pétroliers lubrifiants, métaux, huile hydraulique, boites de munitions, déchets médicaux, corps humains, articles médicaux, peinture, solvants, amiante, produits contenant des pesticides, tuyaux en plastique, carcasses animales, produits chimiques dangereux, et centaines de milliers de bouteilles en plastique”.

 budget_militaire_chinois-USA

Sur l’armée américaine :