Pharma papers : les profits des laboratoires pharmaceutiques au grand jour

On pouvait se douter que les laboratoires pharmaceutiques brassaient de grosses sommes d’argent. Pour faire la lumière sur ce problème, « Basta ! » et l’Observatoire des multinationales ont enquêté afin de mieux comprendre les profits réalisés et l’influence des labos auprès des médecins et des décideurs.

Rédigé par Maylis Choné, le 20 Nov 2018, à 9 h 00 min

Les laboratoires pharmaceutiques seront peut-être moins tranquilles durant les mois de novembre et décembre 2018. En cause, la publication des Pharma papers.

Les Pharma papers mettent en lumière l’influence des laboratoires pharmaceutiques

Les Pharma papers, qu’est-ce que c’est exactement ? Le terme pourrait presque paraître galvaudé mais quand on examine le fond de l’affaire, les résultats sont sidérants. « Basta ! » et l’Observatoire des multinationales, en partenariat avec le collectif EurosForDocs, lancent une série d’enquêtes approfondies et d’articles pour mieux comprendre l’influence des laboratoires pharmaceutiques.

pharma papers

Le lobby pharmaceutique ©FGC

À l’heure où l’on parle de financement de la Sécurité sociale, de dé-remboursement de certains médicaments et d’augmentation du prix de certains traitements, comme de l’état de délabrement des hôpitaux de notre pays, on est en droit de se demander pourquoi et comment les laboratoires, eux, amassent autant de bénéfices. Les sommes en jeu laissent perplexes : 100 millions d’euros de dépenses de lobbying en 2017 pour les dix plus gros laboratoires pharmaceutiques au monde.

Des profits réalisés aux dépens du système de sécurité sociale

La machine paraît bien rodée et difficile à arrêter tant l’influence touche toutes les sphères les plus puissantes de la société à Paris, Bruxelles ou Washington. Du financement de la recherche jusqu’à l’autorisation de la commercialisation des médicaments, la puissance financière des laboratoires leur permettrait de parvenir à leurs fins auprès des autorités publiques et sanitaires.

Et ces sommes ne prennent pas en compte d’« autres formes d’influence tout aussi décisives que les labos mettent en oeuvre, comme les millions dépensés en contrats et gratifications pour les professionnels de santé », peut-on lire sur le site consacré aux Pharma papers(1). « Le montant cumulé des dépenses réalisées par les laboratoires pour ces professionnels de santé (rémunérations perçues quand ils ont effectué des prestations pour ces laboratoires, frais de transport, de repas, etc.)  dépasse 3,5 milliards d’euros. »

Illustration bannière : Lobby de l’industrie pharmaceutique © FGC
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il faudra regarder l’émission « Cash investigation » mardi 27 novembre, sur France 2, sur les dérives de l’industrie pharmaceutique.

Moi aussi je donne mon avis