Pesticides et abeilles : l’UE doit se décider

Rédigé par Alan, le 19 Mar 2013, à 12 h 35 min

De nombreuses colonies d’abeilles meurent à cause de l’usage des pesticides et ce partout en Europe. Une catastrophe largement débattue au Congrès européen de l’apiculture, qui a eu lieu à Agen en octobre dernier. Et pourtant l’Union Européenne n’est pas parvenue à se décider pour supprimer l’utilisation de trois pesticides particulièrement mis en cause.

Les abeilles auront toujours affaire aux pesticides

abeilles-01

© CC, Ewok Jorduman

Les néonicotinoïdes sont une catégorie de pesticides particulièrement néfastes pour les abeilles. C’est en tout cas l’avis de bon nombre d’apiculteurs, d’écologistes et également de l’Agence européenne de la sécurité des aliments (EFSA). Celle-ci avait estimé que ces pesticides menaçaient les populations d’abeilles à court et à long terme.

Cela avait poussé la Commission européenne à proposer l’interdiction de l’utilisation des néonicotinoïdes.

L’action des néonicotinoïdes

Ces insecticides très utilisés dans le monde agissent sur le système nerveux central des insectes. Si la toxicité est inférieur chez les mammifères, plusieurs études scientifiques ont montré que l’utilisation de ces pesticides pourrait bien être responsable du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles.

L’interdiction ne fait pas l’unanimité

abeilles-02

© CC, Acid Pix

L’Union Européenne a statufié sur le sort de trois de ces pesticides au sommet de Bruxelles. Aucune majorité qualifiée n’a été atteinte, ni en faveur de l’utilisation des insecticides, ni pour son interdiction.

Les États membres de l’Union européenne ne sont pas parvenus à dégager une majorité qualifiée, soit pour, soit contre une interdiction de trois pesticides d’utilisation courante liés au déclin des abeilles.

Faute d’approuver ou non le texte, les pays membres de l’Union Européenne doivent maintenant trouver un compromis. Dans le cas contraire, la Commission européenne pourra interdire ces pesticides.

illustration bannière : © CC, ObubuTea

*
Je réagis

A lire également au sujet des abeilles :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Le problème est très actuel en Ontario et ailleurs au Canada. Nos autorités gouvernementales prennent l’attitude d’attendre…. donnant aux fermiers le conseil de ne planter les graines couvertes de pesticides (néo-nicotinoides) qu’aux heures où les abeilles sont dans leurs ruches… Mon optométriste, le Dr Alfred Dick, s’est lancé dans l’apiculture comme projet de semi-retraite….Il a a été interviewé par VTV (télé) il y a une couple de semaines. Désolant. Le lendemain des semailles chez son voisin fermier, ses abeilles étaient désorientées et mouraient sur le sol… comme les deux années précédentes..

  2. J’ai lu que ces insecticides sont dangereux pour l’abeille même utilisé pour le semis de la graine.
    Les jeunes plantes issues de graines enrobées avec ces
    insecticides secrètent un liquide hautement toxique pour tous les insectes pollinisateurs.
    Il ne faut que quelques minutes à l’abeille ayant bu cette goutte pour mourir.
    Le problème réside à trouver un autre insecticide naturel ou du moins pas nocif pour les insectes promettant le même rendement pour les agriculteurs ….

  3. Pardon de mon retour, je voudrais préciser, que le pilote, arrété la projection, au passage sur la maison, mes cultures aussi, mais il y a toujours du produit qui est en suspens, et sans compter le vent, je précise, léger, mais ça ne fait rien, se qui est en l’air retombe toujours.

    Même sur les lieux des proprios! bien sûr.

  4. un produit mortel,pour un être vivant, dirais Lapallise en est aussi pour l’homme? Peut être que dans le bureau de l’europe, les gens soient immortels. Les vrais immortels. Pas ceux avec une épée! Qui eux aussi, du moins pour eux en sont.
    Si on fesait les traitements comme par le passé, avec la pompe sur le dos, il y en aurait, moins, qui se répendrait partout. Avec les hélicoptères, ça tombe, partout, même sur le toit des maisons, y compris leur propres jardins. Donc les abeilles en bordures des bois sont elles aussi sulfatées mortellement.
    Les producteurs qui font avec les gros engins terrestres, s’abillent comme des gens, dans les lieux, hautement toxiques, casques, gants bottes.. Comme la radioactivité. J’étais dans le milieu, où se pratiquement ces méthodes. l’hélicoptére passait audessus de ma maison, qui avait en plus son champ autour. Perso je n’ai eu droit qu’a la fermer…

  5. vous dites “L’Union Européenne a statufié” je dirais s’est statufiée par sa bètise et les lobbys agroalimentaires (frique pognon ect )car elle n’a pas pris le risque de voter contre au risque de déplaire au pouvoir de l’argent

  6. bruxelle est un ramassi de bons a rien comme nos gouvernants,les pesticides +la farine animale avec tous ces cons on ne fera pas de centenaires et nos enfants encore moins

  7. Je ne comprend pas que l’on utilise encore des pesticides et insecticides, ceux qui font du bio n’en utilisent pas et pourtant ils ont des rendements correctes et de meilleurs qualité.
    Les agriculteurs sont seuls responsables de cet état de fait (même si Bruxelles ne les interdisent pas), puisque c’est eux en dernier recours qui utilisent ces pesticides et insecticides, ils disent que ça leur coute très cher……C’est un cercle vicieux.
    Quand je suis arrivé en 1997 dans l’Hérault pays du vin, j’étais surpris par le nombre d’insectes et donc d’oiseaux, depuis, plus rien, plus d’oiseau, plus d’insecte, mon abricotier n’est presque plus fécondé par les abeilles qui ont presque disparues.
    Ce phénomène est du je pense aux pesticides, insecticides et rondup que les viticulteurs déversent sur leurs vignes, on voit des vignes qui ont de l’herbe donc pas de rondup et d’autres où c’est la terre, pas une herbe, c’est traité avec le rondup, c’est dramatique.
    Il y a quand même un certain nombre de viticulteur que se mette au bio et c’est tant mieux.

  8. Le lobby des tueurs de la nature a encore frappé ! Et l’Europe a encore fait preuve de son incapacité à décider, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres… Et il y aura des élections Européènes en 2015 ? Pour ma part, une grosse interrogation: dois-je voter ? Si c’est pour que NOS élus soient victimes des lobbys en tous genre , dans le domaine agricole comme dans d’autres ? ainsi que de cette commission qui décide de tout ou presque au dessus de nos élus qui il faut le dire ne font pas beaucoup de bruit ?
    L’incivisme n’est pas ma “tasse de thé” mais parfois, la coupe déborde !

  9. Bruxelles n’est qu’un ramassis de gus à la botte des faiseurs de fric en tout genre !!

  10. il y a une pétition qui circule à ce sujet : http://www.avaaz.org/fr/bye_bye_bees_france/?boutgeb&v=23017

Moi aussi je donne mon avis