Pêche illégale : l’Indonésie va couler les bateaux des tricheurs

Les armateurs de pêche des pays voisins de l’Indonésie n’ont qu’à bien se tenir. Désormais, les bateaux surpris en train de pêcher dans les eaux indonésiennes sans autorisation seront arraisonnés et coulés.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 18 Aug 2016, à 11 h 36 min

71 bateaux coulés le 17 août. Ni la date, ni le nombre n’ont été choisis par hasard. Le 17 août est en effet le jour de la fête nationale indonésienne… Et 71, le nombre d’années écoulées depuis sa déclaration d’indépendance vis-à-vis des Pays-Bas.

L’Indonésie : un immense archipel de 17.000 îles

Le problème de l’Indonésie, c’est l’immensité de son territoire, ses milliers d’îles (plus de 17.000), réparties sur près de deux millions de kilomètres carrés. Ce n’est pas un hasard si les trois-quarts de la pêche, en Asie, se font dans cette zone.

Les armateurs chinois n’hésitent pas à envoyer leurs navires dans la zone économique exclusive de l’Indonésie, jouant au chat et à la souris avec les gardes-côtes indonésiens. En juin dernier, ces derniers ont même dû tirer sur des bateaux chinois, pour les contraindre à rebrousser chemin.

Pêche illégale : plusieurs milliards de dollars de manque à gagner

Déjà en février dernier, une vingtaine de navires de pêche saisis par les autorités indonésiennes ont été coulés. L’Indonésie, qui compte 255 millions d’habitants, entend par ce geste dissuader les contrebandiers qui pillent les ressources naturelles. Le manque à gagner provoqué par le braconnage est estimé à plusieurs milliards de dollars (US), sur un total de 23 milliards, à l’échelle de la planète.

Illustration bannière : Bateau de pêche à Sumatra, Indonésie – © Fabio Achilli via Flickr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Si tous les pays faisaient cela, les braconniers y reflechiraient à deux fois. Je pense notamment à la pêche au thon en Méditerranée et aux côtes africaines

Moi aussi je donne mon avis