Les parents sont-ils plus écolos que leurs enfants ?

Les parents estiment que leurs enfants sont moins écolos qu’eux, mais dans les faits ce n’est peut-être pas vrai…

Rédigé par Paolo Garoscio, le 2 Dec 2020, à 10 h 32 min
Les parents sont-ils plus écolos que leurs enfants ?
Précédent
Suivant

Les jeunes générations semblent très attentives à la planète, l’écologie, l’environnement… De nombreux jeunes, portés par Greta Thunberg entre autres, se sont engagés de manière plus ou moins visible depuis plusieurs années. Mais un sondage réalisé par l’institut BVA pour l’Apel et le journal La Croix semble montrer que les parents se disent bien plus attentifs à l’écologie que leurs enfants. Est-ce pour autant la réalité ?

Les parents se voient plus attentifs que leurs enfants à l’écologie

Le sondage, mené pour l’Association de parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel) et La Croix, et publié le 1er décembre 2020, dévoile que ce qui retient le plus l’attention des parents et des enfants est « le respect de l’autre et du bien commun » : 95 % des parents se déclarent très attentifs à cette problématique, et 87 % des parents estiment que leurs enfants le sont aussi.

MOOC : comment s’instruire sur le développement durable ?

La réduction des déchets, l’éducation des jeunes en matière d’écologie ou d’écoresponsabilité, ou encore la préservation de la biodiversité, sont les trois autres grands thèmes auxquels les parents se disent très attentifs (92 %, 91 % et 87 % respectivement). Mais à chaque fois, ces mêmes parents jugent que leurs enfants y sont un peu moins attentifs (87 %, 78 % et 75 % respectivement).

Les jeunes bien plus attentifs que leurs parents… à leur âge

Plantation d’arbres en forêt – © Jacob Lund

Si les jeunes paraissent, aux yeux de leurs parents, moins engagés qu’eux envers l’écologie, cela n’est peut-être qu’une question d’image. Car, de fait, les jeunes aujourd’hui sont bien plus engagés en faveur de l’écologie que leurs parents à leur âge. Par exemple, selon l’enquête Conditions de vie et aspirations des Français du CREDOC, alors qu’en 2013 3 % de la population française et 3 % des jeunes déclaraient faire partie ou participer aux activités d’une association de défense de l’environnement, en 2019 cette part a quadruplé (12 %) chez les jeunes de 18-25 ans alors qu’elle n’a que doublé (6 %) chez l’ensemble de la population française.

Les campus verts, ces grandes écoles qui misent sur le développement durable

De même, si les parents interrogés par le sondage BVA pour l’Apel et La Croix jugent que seuls 78 % de leurs enfants sont sensibles à la question de la réduction des déchets, ils ont peut-être oublié qu’en 1998, seulement 40 % des ménages triaient leur papier et 64 % le verre usagé selon le ministère de l’Ecologie, et qu’aujourd’hui 86 % des ménages le font régulièrement.

Illustration bannière : Des parents plus engagés que leurs enfants ? – © stockfour
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis