Par quoi remplacer les ampoules halogènes, bientôt interdites ?

À compter du 1er septembre prochain, les ampoules halogènes seront interdites à la vente. Mais par quelles solutions d’éclairage plus durable et efficace les remplacer ?

Rédigé par Paul Malo, le 24 Aug 2018, à 11 h 30 min

Le 1er septembre prochain, la majeure partie des ampoules halogènes seront interdites à la vente. Mais par quoi les remplacer ?

Plus de chaleur que de lumière

Une ampoule chasse l’autre… En 2013, les ampoules à incandescence classiques, celles que nous avions toujours connues, étaient interdites à la vente. Leurs crimes ? Ne pas être très durables avec leurs fragiles filaments et surtout, être énergivores.

À présent, c’est au tour des halogènes d’être bannies. Pourquoi ? D’une part parce qu’elles ne durent que deux ans, d’autre part parce qu’elles consacrent 93 % de l’énergie consommée à la transformation de chaleur et non à la production de lumière. Un beau gâchis…

Changer d’ampoule pour moins consommer © Rasstock

C’est donc pour des raisons écologiques qu’elles ne pourront plus être vendues, conformément à l’annonce faite en 2015 par la Commission européenne. Pour autant, elles ne sont pas appelées à disparaître du jour au lendemain : les magasins pourront écouler leurs stocks restants mais ils ne pourront plus en recommander, tout simplement.

À noter que les lampes halogènes à culot de type R7s et G9, que l’on trouve dans les lampadaires ou les fours, resteront en vente, faute d’alternative efficace.

Fluocompactes ou LED ?

Mais par quoi pourrons-nous les remplacer ? Les consommateurs que nous sommes sont appelés à se tourner vers les ampoules dites fluocompactes (ou FLC) ainsi que vers les LED. Peu gourmandes en énergie, les LED ont une durée de vie allant « jusqu’à 40.000 heures, contre 2.000 heures pour les lampes halogènes et 8.000 heures pour les lampes fluocompactes », selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Bien que cinq fois moins durables que les ampoules LED, les ampoules FLC sont également bien moins gourmandes en énergie que les halogènes. Mais elles présentent deux inconvénients majeurs : d’abord, elle supportent mal les températures basses, ce qui exclut un usage extérieur. Ensuite, elle s’allument progressivement, tandis que les lampes à LED s’allument instantanément.

Technologie LED © demarcomedia

Notons que le consommateur peut bien évidemment faire usage de ses lampes halogènes. Et s’il lui reste des ampoules en réserve chez lui, il sera possible de continuer de remplacer celles qui sont grillées par des modèles désormais interdits à la vente. Par contre, il ne pourra plus en acheter de nouvelles quand tous les stocks des commerçants auront été écoulés.

Les ampoules LED sont plus chers que les modèles à incandescence ou halogène, mais elles durent plus longtemps et consomment moins d’énergie (10 fois moins d’électricité qu’une incandescence, 6 à 8 fois moins qu’une halogène). Elles ont donc tout bon !

Illustration bannière : Ampoules halogènes – © Piotr Wytrazek
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. On omet dans cet article de tenir compte de l’impact sur la santé de nos rétines avec ces ampoules LED, bien plus important que toutes les économies d’énergie. Peu de traitement pour une rétine abîmée. Santé et environnement devaient dorénavant être prioritaires sur toute autre considération

  2. Avez-vous lu les articles scientifiques sur les méfaits de la lumière bleue des leds qui attaque la rétine de nos yeux??? Lorsque l’on fait l’article d’un objet, d’un médicament,(vaccins actuels) d’une nouveauté quelconque, il serait honnête de bien charger les deux plateaux de la balance, avantages et inconvénients! Nous sommes en train d’hypothéquer gravement l’avenir de nos descendant au nom du profit toujours plus important de certains sous le couvert d’omissions coupables. Le principe de précaution devrait toujours l’emporter sur le « Saint Pognon »!

  3. Si Edison n’avait pas inventé les lampes à filament, nous en serions encore à l’éclairage à la flamme de bougie ou de pétrole! L’électronique n’existerait pas (le début était à lampes et filament chauffant), et les ordis, smartphones et autres avancées ne seraient pas. Quel manque de reconnaissance! Et pourquoi économiser l’électricité, si les abonnements augmentent? Et pourquoi promouvoir les véhicules électriques si nous avons si peu d’énergie électrique qu’il faille l’économiser de partout? Je reste dubitatif, et convaincu qu’il s’agit d’une histoire de « gros sous » pour nous inciter à les dépenser pour de nouvelles ampoules (encore). J’y ai aussi cédé, et me retrouve avec un plein carton d’ampoules à filament et flc. Réfléchissez si vous pouvez, moi je ne l’ai pas fait (à ma grande honte) et l’achat de toutes ces ampoules « économiques » m’a couté plus cher que l’électricité si j’avais laissé les anciennes en place.

    • Pour les voitures électriques il faut savoir que la France importe 60 milliards d’euros d’hydrocarbures chaque année. Un intérêt est d’augmenter son autonomie énergétique, car l’électricité est produite avec des ressources majoritairement locales, qu’il s’agisse du charbon , du nucléaire ou des renouvelables, même si ces productions sont très contestables à différentes échelles.

      Ensuite le rendement d’un véhicule électrique est de 99% et en plus elles admettent des systèmes de récupération d’énergie au freinage, les thermiques ont un vulgaire rendement de 35 à 40%. Cela va permettre de dépolluer les villes.

      Pour les ampoules LED, l’économie générée en France permettrait la fermeture d’un à 2 réacteurs nucléaires,ce qui est énorme. Le prix de l’élec vont fortement augmenter, vous aller être perdants c’est sur, pas de quoi être ruiné certes…

  4. c’est vrai que les ampoules leds ne grillent plus, elles tombent en panne aussi souvent que les précédentes. C’est faux de prétendre qu’elles durent beaucoup plus longtemps !

  5. … mais les led et flc font une lumière blafarde, déprimante… d’où le fait que je préfère l’halogène ou les bonnes vieilles ampoules!

    • il faut choisir la température de couleur suivant vos préférences,
      la lumière peut être plus ou moins chaude

Moi aussi je donne mon avis