Électricité photovoltaïque – Vers des panneaux qui produisent de jour comme de nuit

Pour générer de l’énergie même en l’absence de rayonnement solaire, des chercheurs travaillent à inverser le concept de panneaux solaires, pour que la nuit noire en devienne la nouvelle source.

Rédigé par Paul Malo, le 10 Feb 2020, à 10 h 03 min

Comment rendre les panneaux photovoltaïques efficaces, même la nuit ? Des chercheurs travaillent à en créer une version nocturne, en quelque sorte inversée.

La nuit noire comme source d’énergie

Les panneaux solaires photovoltaïques ont le vent en poupe. Et ce même si leur absence de production locale pose souvent question, de même que les émissions de C02 que leur fabrication suppose. Des émissions que, d’ores et déjà, ils compensent par la production d’énergie propre qu’ils génèrent. Reste cependant un souci majeur évident : pour qu’ils fonctionnent, il faut qu’il y ait du soleil.

panneaux solaires nuit

Panneaux solaires de nuit ©mvtstockshot

Déjà, par temps de pluie, ces panneaux perdent environ les neuf dixièmes de leur capacité de production d’énergie. Et de nuit, elle tombe évidemment à zéro. Quoique… En effet, les chercheurs s’inspirent de la recherche spatiale pour inverser la logique du panneau solaire et de faire de l’absence de lumière, de la nuit noire, une nouvelle source d’énergie.

De la lumière infrarouge vers un objet froid

« Retiens la nuit », proposent en quelque sorte ces panneaux photovoltaïques inversés. Mais comment faire pour qu’une cellule solaire soit efficace en l’absence de rayonnement solaire ? En faisant qu’au lieu d’être froides et dirigées vers une source de chaleur, elles soient chaudes et dirigées vers un point plus froid. L’écart avec la seule température ambiante peut ainsi suffire. Ces cellules, notamment à base de semi-conducteurs en silicium, seraient à même de convertir une partie du rayonnement solaire en énergie thermique ou électrique, mais de façon inversée.

Ainsi, au lieu d’absorber les rayons du soleil, ces cellules émettraient de la chaleur sous forme de lumière infrarouge vers l’objet froid. Les premiers prototypes de ce nouveau type de cellule photovoltaïque se sont révélés capables de générer jusqu’à 50 Watts d’énergie par m² la nuit en conditions optimales, c’est-à-dire avec un ciel sans nuage et par temps sec. Une capacité de production d’énergie qui représente tout de même déjà le quart de celle d’un panneau diurne classique.

Illustration bannière : Panneaux photovoltaïques de nuit – © aslysun
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis