Le pangolin va-t-il disparaître, victime du braconnage ?

Comme chaque année, en février la journée mondiale du pangolin nous rappelle qu’il est le mammifère le plus traqué au monde – Si le braconnage ne cesse pas, il aura bientôt complètement disparu. Zoom sur cet animal fascinant…

Rédigé par Kathy, le 17 Feb 2020, à 13 h 00 min

En effet, le pangolin, qui occupait autrefois de vastes territoires d’Asie et d’Afrique, est supposé avoir des vertus médicinales et de fait, termine… dans l’assiette, surtout en Chine et au Vietnam.

Le pangolin n’a rien à faire dans une assiette !

À chaque nation ses traditions culinaires et malgré des restrictions et une lutte contre le trafic, de nombreux animaux menacés finissent mangés en Chine ou ailleurs en Asie. Le trafic d’animaux rapporte gros sur les marchés et certaines espèces se trouvent ainsi sérieusement menacées de disparition.

Le pangolin tient son nom de pengguling en malais, qui signifie « enrouleur ». Les plus grands spécimens peuvent mesurer jusqu’à 1,5 m et peser 35 kg.  Le corps du pangolin est couvert d’écailles, il a une tête petite et longue, 4 pattes courtes munies de 5 griffes, et une queue qui est parfois plus longue que le tronc.

Insectivore, cet animal solitaire se nourrit de termites et de fourmis qu’il attrape avec sa très longue langue (jusqu’à 30 cm chez le pangolin géant). Il possède un odorat et une ouïe développés, mais une mauvaise vue.

On trouve ce mammifère étrange dans les régions équatoriales d’Afrique et en Asie du Sud-est, où il sort uniquement la nuit. Les femelles ne rencontrent un mâle que pour l’accouplement et n’ont en général qu’un seul petit pangolin.

pangolin

Non il ne s’agit pas d’une pomme de pin, mais bien d’un pangolin © Foto Mous

C’est le cas du pangolin, un petit mammifère à écailles, aussi appelé fourmilier à écailles, dont la chair est très réputée en Chine et au Vietnam, ce qui en fait le mammifère en danger d’extinction le plus touché par le commerce illégal dans le monde. Selon l’organisme Sauvons la forêt, l’un des problèmes est également qu’on « prête des pouvoirs de guérison miraculeux à ses écailles » et que sa chair est un symbole d’un statut social élevé.

Le rythme auquel les pangolins sont chassés est sans précédent et non durable pour l’espèce. La valeur que nous accordons à cet animal devrait uniquement refléter leur rôle dans leur milieu naturel et ne pas exprimer un statut social. Nous avons remporté des batailles acharnées afin de protéger cette espèce exotique, mais il reste encore tant à faire pour ne pas assister à son extinction
Mark Hofberg, chargé de campagne IFAW rappelle

 

Le pangolin, victime d’un vaste trafic international

Malgré l’interdiction de leur commerce par le droit international, le trafic de ces animaux continue et les espèces africaines rejoignent le marché de la contrebande. Les huit espèces de pangolins figurent sur la liste rouge UICN des espèces menacées.

Le trafic, plutôt centré en Asie est à présent  intense en Afrique. D’après une étude de la Société pour la biologie de la conservation, une organisation professionnelle qui se consacre à l’étude scientifique du maintien et de la restauration de la biodiversité, depuis 2017 entre 400.000 et 2.700.000 pangolins sont chassés chaque année dans les forêts centrafricaines.

pangolin

Insectivore, le pangolin se nourrit de termites et de fourmis © 2630ben

Ainsi, depuis 2015, 74 saisies de pangolins et de produits dérivés ont été réalisées, pour un total de 2.300 pangolins (morts ou vifs), 7.800 t de viande et 45.000 tonnes d’écailles. Selon les estimations du Fonds international pour la protection des animaux selon l’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) cela pourrait représenter 42.000 spécimens victimes de contrebande, un chiffre en constante augmentation.

Coronavirus : le pangolin a-t-il pu servir d’hôte ?

Les experts pensent que le pangolin serait l’hôte intermédiaire entre les chauves-souris et les humains pour le coronavirus qui sévit actuellement en Chine. Des tests sur des animaux sauvages réalisés par des scientifiques de l’Université agricole de Chine du Sud ont constaté que les séquences génomiques des virus dans les pangolins étaient identiques à 99 % à celles des patients atteints de coronavirus. La consommation de sa viande devient alors dangereuse, stopperait son braconnage et le sauverait ainsi de l’extinction.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Pangolin qui cherche des fourmis – © 2630ben

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Vertues medicinales, pffff, foutaise, c’est surtout économique.

    Je boycotte l’asie de mes voyages et j’incite tous mes amis à le faire, mentalité et tradition sans interêt, aucune pitié pour les êtres vivants, je ne verserais certainement pas de larmes si une catastrophe devait se produire sur ce continent.

  2. Je pense que l’être sois disant humain n’a rien à faire sur cette planète!
    Il ne fait fait que détruire une terre sur laquelle il n’est que locataire, et pense que tout lui appartient.

  3. Ce n’ est pas etonnant du tout, ces gens la n’ ont pas d’ ame !

  4. Je le répète encore une fois, pour des raisons de braconnages, extinctions d’animaux …etc…il faut faire appel à l’armée à la légion et croyez moi il vont faire du nettoyage il n’ y aura plus de braconnage !!! pour traquer les responsables et pour un tel trafique instaurer la peine de mort pour faire respecter la loi.La chine , le japon pour moi sont rayés de la carte il faut les ignorer et ne pas leur accorder des infos dans notre pays.

  5. i
    scandaleux , vraiment ils sont une bande de tarés , mais il faudrait savoir quel gout a la saveur d’un chinois cuit a la vapeur avec une petie sauce piquante ?avec un bon riz collant,quel délice?

  6. Scandaleux !!!

  7. il s’agit d’un vrai génocide pour ce petit animal

    il est consternant de s’apercevoir que l’espèce humaine est nocive à la survie des autres espèces, qu’elles soient animales ou végétales.
    A quand un réveil des consciences et une élévation d’âme pour respecter la vie sous quelque forme qu’elle soit ?

    • Qu’y-a-t-il de positif en Chine ?
      Que ce soit pour l’environnement, la démocratie ou le commerce, le manque d’humanité semble régner partout dans ce pays !!!!….

Moi aussi je donne mon avis