Les oiseaux des villes plus agressifs que les oiseaux des campagnes

Selon une étude menée au Royaume-Uni, c’est le comportement audacieux et même parfois agressif des oiseaux des villes, qui leur permettrait de survivre dans les environnement urbains.

Rédigé par Anton Kunin, le 17 Apr 2018, à 11 h 40 min

Lorsqu’ils se sentent menacés par une volée concurrente, les oiseaux des villes défendent plus agressivement leur territoire. Parallèlement, ils apparaissent moins conséquents dans la manière dont ils mènent leur défense.

Les mésanges de ville défendent plus agressivement leur territoire

La ville conditionne-t-elle un comportement plus agressif chez les animaux ? Chez les oiseaux, plus exactement les mésanges, cela semble effectivement le cas, nous apprennent Sam Hardman de l’Institut Max-Planck et Sarah Dalesman de l’université d’Aberystwyth (Pays de Galles).

oiseaux villes

Une mésange et un moineau citadins © Vera Rainwood

Pour arriver à cette conclusion, ils ont mené une expérience insolite sur les mésanges des campagnes puis sur les mésanges des villes. Il est bien connu que les oiseaux chantent pour signaler aux autres volées  leur présence sur un territoire… à l’intérieur duquel ces dernières n’ont pas le droit de pénétrer.

Pour évaluer le comportement de ces oiseaux en cas d’intrusion, les deux chercheurs ont diffusé, via des haut-parleurs, des enregistrements de chants de mésanges, comme si une volée concurrente s’était installée. Résultat : les oiseaux des villes mettaient 35 secondes de moins en moyenne pour venir chasser le supposé envahisseur et s’approchaient en moyenne deux mètres plus près que les oiseaux des campagnes.

Les mésanges des villes ont adapté leur comportement pour survivre dans un environnement urbain

Cependant, la réaction des oiseaux des campagnes était plus cohérente d’une journée sur l’autre, que celle des de leurs congénères des villes. Selon les deux chercheurs, cela s’explique par le fait que l’environnement urbain est plus changeant, ce qui rendrait le comportement des oiseaux des villes moins figé.

Le caractère plus audacieux des oiseaux des villes leur permet également de s’aventurer davantage lorsqu’il s’agit d’explorer de nouveaux territoires et d’essayer de nouveaux types de nourriture qu’on ne trouve pas en milieu naturel.

oiseaux ville

Le moineau audacieux chipe la pitance du grand pigeon ! © taviphoto

Ce type de comportement les rend donc plus aptes à évoluer en milieu urbain. Ces nouveaux comportements sont-ils conditionnés par l’environnement ou innés chez les oiseaux des villes ? Pour le savoir, de nouvelles études sont nécessaires.

Illustration bannière : Mésange en ville – © Sofia Iartseva
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis