Les néonicotinoïdes interdits… sauf pour nos chiens et chats !

Chiens, chats, lapins et furets sont-ils en danger ? Une cinquantaine de produits anti-parasitaires pour animaux de compagnie contenant des néonicotinoïdes sont toujours commercialisés. Or ces substances chimiques sont interdites à partir de ce 1er septembre 2018 en France, pour les usages phytosanitaires.

Rédigé par MEWJ79, le 31 Aug 2018, à 10 h 15 min

L’interdiction des néonicotinoïdes, les insecticides nocifs pour les ruches, accusés d’être responsables du déclin des abeilles, entrent en vigueur ce samedi 1er septembre 2018. Mais leur usage est encore autorisé pour les produits anti-parasitaires des animaux de compagnie.

Les néonicotinoïdes interdits en France pour les usages phytosanitaires…

Les néonicotinoïdes seront enfin bannis à partir de ce samedi 1er septembre 2018 en France, après des années de controverse. Cette interdiction est avant tout destinée à protéger les colonies d’abeilles en déclin. Cependant, elle dénoncée par les agriculteurs qui réclament du temps pour développer des alternatives. Disponibles depuis les années 1990, ces sept insecticides neurotoxiques sont devenus au fil des ans les pesticides les plus utilisés dans le monde.

Les néonicotinoïdes, tueurs d’abeilles © Photografiero

Il s’agit donc d’une victoire pour ceux qui oeuvrent au respect et à la préservation de l’environnement. Mais cette disposition sur les pesticides néonicotinoïdes de la Loi biodiversité de 2016 ne concerne que leur usage phytosanitaire. Or, ces substances sont encore autorisées dans la composition des produits vétérinaires. Et pour rappel, associations, apiculteurs et scientifiques accusent les néonicotinoïdes de s’attaquer au système nerveux des insectes pollinisateurs et de tuer les abeilles.

… mais autorisés pour les produits anti-parasitaires des animaux de compagnie

Au total,  une cinquantaine de produits anti-parasitaires (généralement contre les puces) pour chiens, chats, lapins et furets contenant des néonicotinoïdes seront toujours commercialisés. Mais il n’y aurait aucun danger pour la santé humaine si les précautions d’emploi sont respectées, selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses). En effet, il est recommandé de ne pas toucher son animal pendant 24 heures si on lui a administré un traitement par néonicotinoïdes. Preuve que ces produits sont puissants.

Les traitements antiparasitaires pour nos animaux contiennent toujours des néonicotinoïdes © rodimov

Or les professionnels de la santé s’inquiètent de l’attitude de certains propriétaires qui ne connaissent pas ces conseils et dorment avec leurs animaux, même quand ces derniers viennent d’être traités avec des néonicotinoïdes. L’Anses, elle, évoque un usage d’autant plus dangereux s’agissant d’enfants. Certains parents pensent qu’ils peuvent traiter les poux de leurs bambins avec ces mêmes produits. Si aucune étude scientifique n’est venue prouver la nocivité de ces produits, le fait qu’ils soient interdits enjoint de rester prudent.

Illustration bannière : Ne pes toucher ses animaux domestiques pendant 24h après un traitement anti-parasitaire – © Chendongshan
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis