On n’a jamais autant consommé d’huile de palme dans le monde

On n’a jamais consommé autant d’huile de palme dans le monde qu’aujourd’hui. Et entre Europe, Chine et Inde, ce n’est sans doute que le début…

Rédigé par Paul Malo, le 2 Oct 2019, à 11 h 10 min

C’est un fait : le monde n’a jamais consommé autant d’huile de palme. Et c’est loin d’être fini, car la demande mondiale ne cesse de croître…

De l’huile de palme transformée en biocarburant

En 1980, on ne produisait que 5 millions de tonnes d’huile de palme dans le monde. Cette année, on en a produit plus de 76 millions de tonnes… Elle est devenue, malgré les critiques quant au danger que cela représente pour l’environnement et en termes de déforestation, l’huile végétale la plus consommée sur Terre.

Il faut dire que ses atouts sont nombreux : elle est peu coûteuse à produire, et pratique à utiliser tant dans les cosmétiques que pour l’alimentation industrielle ou les carburants.

Même au sein de l’Union européenne, on en achète de plus en plus, avec par exemple 1,42 million de tonnes d’huile importée de Malaisie, contre 1,27 million l’année précédente. En Europe, elle sert notamment à produire du biocarburant. D’ailleurs, en 2018, selon les experts d’Oil World, 21 % de la palme produite a été transformée en biocarburant.

Les fruits du palmier à huile, produits pour l’alimentation, la cosmétique et les biocarburants © Huile de palme, une demande qui ne faiblit pas bien au contraire © nirapai boonpheng

L’Inde, premier importateur mondial

Mais si la planète n’a jamais consommé autant d’huile de palme, c’est aussi du fait de la fièvre porcine en Chine et de la guerre commerciale entre Chine et États-Unis. Ainsi, sur les huit premiers mois de l’année, les importations chinoises ont bondi de près de 60 %. Avec la chute du nombre de porcs, la graine de soja et donc l’huile de soja ont vu leur production s’effondrer. Par ailleurs, les États-Unis étaient jusque-là le principal fournisseur de soja de la Chine, qui a dû là aussi se retourner vers l’huile de palme(1). Résultat : selon les estimations du China National Grain and Oils Information Center (CNGOIC), la Chine pourrait acheter 7 millions de tonnes d’huile de palme en 2019-2020.

Selon Greenpeace, « près de 70 % de la production d’huile de palme mondiale est destinée à l’industrie agroalimentaire, 27 % à l’industrie cosmétique (mais aussi détergents, produits d’entretien). Le reste de la production d’huile de palme est utilisé pour la production d’énergie, comme les agrocarburants par exemple »(2).

Mais c’est l’Inde qui demeure en fait le premier importateur mondial d’huile de palme, avec 10 millions tonnes sur 2019-2020. En vingt ans, la consommation de ce pays de 1,3 milliard d’habitants a triplé.

À tel point que l’huile de palme est devenue le produit d’importation le plus onéreux, après le pétrole et l’or. Le gouvernement va donc inciter les agriculteurs à en produire davantage dans le pays.

Illustration bannière : Huile de palme, une demande qui ne faiblit pas bien au contraire © nirapai boonpheng

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis