Mushroof : un potager géant s’installe à Paris, Porte de la Chapelle

En 2020, les Parisiens pourront acheter des aliments produits sur les toits de la capitale. L’objectif de la start-up ‘Cultivate’ qui a été retenue pour développer le projet ‘Mushroof’, est de produire 50 tonnes de fruits et légumes.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 28 Feb 2018, à 11 h 05 min

Demain, les Parisiens pourront acheter des fruits et légumes produits à quelques pas de chez eux, sur les toits des immeubles d’un nouveau quartier en cours de construction, dans le 18e arrondissement. L’objectif est de produire 50 tonnes de fruits et légumes.

Projet Mushroof : 50 tonnes de fruits et légumes produits sur les toits de Paris

Sous une serre géante de plus de 2.000 m2, les porteurs du projet, appelé « mushroof », comptent produire des salades et des aromates en utilisant la technique de l’hydroponie, afin d’augmenter la productivité au mètre carré. Une autre zone de 1.500 m2, cette fois, en pleine terre, sera utilisée pour produire fruits et légumes en permaculture. Cultivate s’engage à ne faire usage d’aucun pesticides et à traiter les plants avec uniquement des intrants  biologiques. D’autre part, la start up s’engage à valoriser des variétés anciennes, par l’achat de semences en circuit indépendant.

mushroof

L’agriculture gagne du terrain en ville et part à l’assaut des toits © YuRi Photolife

À terme, cette ferme urbaine, la plus grande du genre en France, devrait permettre de produire jusqu’à 50 tonnes de fruits et légumes par an. Ils seront vendus aux Parisiens chez Franprix, qui ne se privera pas de mettre en avant l’origine de la production, notamment pour justifier le prix de vente, probablement plus élevé.

Franprix commercialisera les fruits et légumes « made in Paris »

Par ailleurs, la ferme réservera une partie de sa production au restaurant qui sera installé sur le site, un « hôtel logistique », bâtiment accueillant à la fois des entreprises, des commerces et des logements sous le même toit.

D’autres fermes urbaines sont appelées à voir le jour dans la capitale, dans le cadre du programme « Parisculteurs » lancé par la mairie de Paris. D’ici 2020, ce serait une trentaine d’hectares qui pourraient être affectés à l’agriculture urbaine dans la capitale.

Les premières récoltes devraient avoir lieu dès 2019.

Illustration bannière : Vue de l’allée des jardins du MushRoof, Copyright Bond Society Associées et Cultivate
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis