La montée des eaux est inévitable pour la NASA

Rédigé par Elodie, le 29 Aug 2015, à 8 h 00 min

La NASA pense que l’eau sur Terre devrait monter d’un mètre d’ici 100 à 200 ans. Une montée rapide due au réchauffement climatique et qui menace des petites îles avec une biodiversité riche et de grandes villes comme Tokyo, d’où la nécessité de prendre des mesures rapides contre le réchauffement climatique.

Une montée des eaux qui n’arrête pas

Cette montée des eaux ne date certes pas d’hier, mais elle est de plus en plus menaçante aujourd’hui, tout le monde sait qu’il y a un réel danger. Les glaces en Antarctique fondent de plus en plus vite. Pour Steve Nerem, directeur de la NASA chargé de la surveillance des eaux à l’université du Colorado, « de ce que l’on sait aujourd’hui à propos de l’expansion des océans avec le réchauffement climatique, et sur la fonte des glaciers et des calottes glacières qui augmentent le niveau des océans, il est pratiquement certain que nous aurons une augmentation du niveau des mers d’au moins un mètre, et probablement plus ». La seule incertitude reste finalement sur le calendrier où l’on ne sait pas si ceci se passera dans les 100 prochaines années ou sur une période plus longue.

montée des eaux antarctique-glace-icebergs-03

Selon les dernières prévisions de la montée des eaux, cette fois-ci par les Nations Unies, en 2013, il était évoqué que l’eau monterait de 30 à 90 cm d’ici la fin du siècle, donc moins que ce que la NASA prévoit : les estimations les plus pessimistes d’alors sont aujourd’hui considérées les plus probables.

Cependant, les données des scientifiques se basent aussi sur le fait que le Groenland ait perdu en moyenne 303 milliards de tonnes de glace par an durant la dernière décennie quand l’Antarctique en perd lui en moyenne 118 milliards de tonnes par an. De plus, la NASA a constaté que le niveau des océans était monté d’environ 7,6 centimètres avec des pointes à 23 centimètres dans certains endroits depuis 1992 et les premières mesures précises des satellites.

Les impacts de la montée des eaux

Pour Michael Freilich, directeur de la division Sciences de la Terre au siège de la NASA, «  plus de 150 millions de personnes sont menacées par la montée des eaux des océans, principalement en Asie ». En effet, ces personnes vivent à des endroits situés à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer. Des régions comme la Floride aux États-Unis, des îles du Pacifique, de grandes villes comme Dhaka, Singapour ou Tokyo ou encore des pays comme les Pays-Bas pourraient être submergés par les eaux.

Tom Wagner, spécialiste de l’étude des glaces à la NASA, rappelle qu’il y a eu d’autres épisodes dans l’histoire du globe de fonte des glaces, comme le révèle l’Histoire des changements climatiques de la Terre depuis sa naissance. Il affirme que certaines périodes ont connu des épisodes de montée des eaux allant jusqu’à trois mètres en un siècle, mais les scientifiques s’inquiètent du phénomène actuel, à la fois car beaucoup rapide à l’échelle géologique, et parce que d’origine humaine.

montée des eaux arctique-banquise-glace-01

Ainsi, pour le glaciologue à l’Université de Californie, Eric Rignot, les données collectées ces derniers temps sont particulièrement préoccupante. Ainsi que pour Josh Willis, océanographe à la NASA, qui note que les calottes glacières fondent de plus en plus vite, et qu’il faudra poursuivre les analyses encore pendant de nombreuses années pour bien mesurer le rythme de fonte.

En attendant, des solutions contre le réchauffement climatique doivent être trouvées afin de sauver des vies et la biodiversité sur Terre, ce à quoi les gouvernements s’emploient et qui devrait, espérons, recevoir un coup d’accélérateur lors de la COP21 en novembre-décembre prochain à Paris.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Avec ce que gaspillent et polluent comme eau les mines et autres industries pour enrichir les actionnaires…là ils auront de quoi pomper…Il est bien beau de faire du catastrophisme il faudrait donner les vraies raisons de cet état de fait !

  2. Les îles d’Asie et USA n’est pas juste un problème de la monté des eaux. Il y a aussi une extraction inconsidérée du sable. Un bon reportage sur ARTE de 2013 explique tout ce phénomène.

    voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=pA1I11qFMYc

Moi aussi je donne mon avis