Manger du fromage dès la petite enfance protège des allergies

Une étude menée par le CHU de Besançon et l’Inra a établi un lien entre la consommation de fromage dès le plus jeune âge et la probabilité de développer des allergies alimentaires. C’est une première !

Rédigé par MEWJ79, le 19 Dec 2018, à 10 h 00 min

Une étude menée dans cinq pays européens dévoile que la consommation précoce de fromages variés protège contre le risque de développer des allergies alimentaires et cutanées plus tard dans sa vie.

La consommation de fromage enfant protégerait des allergies

Les enfants qui mangent du fromage dès l’âge de 12-18 mois auraient moins de risques d’avoir plus tard de l’asthme, des rhinites et de l’eczéma, selon l’étude PATURE  (Protection contre l’Allergie ; étude du milieu Rural et de son Environnement), menée par le CHU de Besançon et l’Inra(1). Des conclusions importantes puisque, pour rappel, en Europe 80 millions de personnes sont allergiques, dont 30 millions asthmatiques.

Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont suivi depuis 2002 près d’un millier d’enfants vivant tous en milieu rural, dans cinq pays européens (Allemagne, Suisse, Autriche, France et Finlande). Ils ont démontré que vivre dans un milieu agricole entraînait une diminution du risque allergique et que la diversité alimentaire précoce pouvait avoir un rôle protecteur.

La consommation de fromages réduirait les risques d’asthme et d’eczéma. ©Monkey Business Images

Moins de risques d’asthme, d’eczéma et de rhinite

Ensuite, les scientifiques se sont intéressés plus particulièrement au rôle de la consommation de fromage. L’analyse montre que toute consommation de fromages entre 12 et 18 mois est associée à une réduction significative du risque de dermatite atopique (eczéma) à 6 ans et d’allergie alimentaire, également à un risque diminué d’asthme, de rhinite allergique et de sensibilisation aux allergènes.

« On pense que les produits laitiers, notamment les fromages qui ont du goût, contiennent beaucoup de microbes et participent à la construction d’un microbiote idéal », explique Jean-Charles Dalphin, pneumologue, l’un des auteurs de l’étude à 20 Minutes. Mais s’il s’agit d’une première scientifique, des études complémentaires permettront de déterminer précisément si la diminution du risque est liée à la diversité ou à la fréquence de consommation des fromages.

Illustration bannière : Se protéger avec les fromages – © African Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. non mais franchement c’est juste du grand n’importe quoi … heureusement que le conditonnel est de mise (protégerait des allergies) hormis dans le titre ….

    • Oui du grand n importe quoi en effet ! Du coup puisqu’on parle du début de vie ça aurait été bien aussi de mentionner que les produits laitiers SERAIENT^^ nocifs pour la santé après 7 ans ! Quel lobbie est caché encore derrière cette étude…

Moi aussi je donne mon avis