Les petits Français sont moins protégés que les enfants d’Europe du Nord

Un récent rapport de l’ONG Save the Children classe les pays en fonction du bien-être qu’ils offrent aux plus jeunes. La France arrive en 14e position, loin derrière les pays d’Europe du Nord.

Rédigé par Maylis Choné, le 20 Jun 2017, à 10 h 45 min

L’ONG Save the children a publié le 1er juin un rapport afin de mesurer la qualité de vie des enfants tout autour du monde. Les pays d’Europe du Nord gravissent les premières marches du podium.

Préserver les droits et le bonheur des enfants

Save the children travaille pour préserver l’enfance et protéger les droits des plus petits tout autour du monde. Le 1er juin, l’organisation a publié son rapport annuel pour 2017. Les pays sont classés en fonction des soins et des traitements offerts aux enfants. La France ne remporte que la quatorzième place. Norvège, Slovénie, Suède, Finlande et Pays-Bas se partagent les trois premières places.

Le rapport intitulé “enfances volées” prend en compte plusieurs critères : le taux de scolarisation des enfants, le taux de natalité chez les adolescentes, le taux de mariages, le taux de mortalité infantile, la malnutrition, le travail des enfants, le taux d’infanticides et le pourcentage de population déplacée. En France, le meilleur classement concerne le taux de scolarisation. L’Hexagone atteint la quatrième place.

À l’école © Monkey Business Images

Pourquoi la France est-elle si mal classée ?

La quatorzième place de la France n’est pas glorieuse pour le pays des droits de l’homme. Le taux de mortalité infantile s’élève à 4,3 ‰ pour la France contre 2,8 ‰ en Norvège. 2,7 % des 15-19 ans sont mariés en France, contre 0,1 % en Norvège. Le taux de natalité des adolescentes atteint 8,8 ‰ en France alors qu’il frôle les 6 ‰ en Norvège.

Du côté des derniers du classement, on trouve les pays d’Afrique sub-saharienne. Le Niger est dernier de la liste. Le Botswana, premier pays d’Afrique du classement, arrive en 100e position. Faible taux de scolarisation, conflits, maltraitances, mariages forcés, malnutrition sont le quotidien de millions d’enfants. Selon le rapport, un enfant né en Angola a vingt fois plus de risques de mourir avant cinq ans qu’un petit Américain.

Illustration bannière : Enfants en plein jeu – © Diego Cervo
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis