Le passage à 6 vaccins bientôt effectif en France ?

Plusieurs organisations médicales souhaitent rendre obligatoire le passage de trois à six vaccins en France.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 16 Feb 2017, à 11 h 05 min

Plus de 16 sociétés et trois syndicats médicaux viennent de signer un communiqué pour un élargissement de l’obligation vaccinale. Cette demande fait suite à une décision du Conseil d’État imposant de rendre disponibles séparément les injections contenant les trois vaccins aujourd’hui obligatoires aux familles : contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP).

Le passage à 6 vaccins : une alternative indispensable selon les organisations médicales

Plus de 16 sociétés savantes et trois syndicats médicaux ont signé un communiqué proposant une alternative à la décision rendue le 8 février 2017 par le Conseil d’État.

La décision du Conseil d’État pour que les familles puissent se procurer des injections contenant uniquement les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite qui sont les seuls vaccins obligatoires en France, s’est faite face à la dangerosité des adjuvants comme l’aluminium utilisés dans certaines préparations de plusieurs vaccins.

vaccin

La vaccination peut-être dangereuse à cause des adjuvants © Andrey_Popov Shutterstock

Comme le rappelle l’association E3M qui se bat  depuis 10 ans, non pas contre la vaccination mais contre l’aluminium des vaccins, le DTP commercialisé jusqu’en 2008, n’en comportait, et la raison de son retrait aurait été basée sur des données falsifiées par le fabricant, Sanofi Pasteur.

Pourtant, estimant qu’une « levée des obligations vaccinales » mettrait en danger la population en l’exposant à un risque infectieux élevé, les organisations médicales citées plus haut préconisent donc « l’extension des obligations vaccinales ».

Le CSMF, le principal syndicat de médecins libéraux fait partie des signataires de ce communiqué. Il y aussi le Syndicat national des pédiatres français, la Société de pathologie infectieuse de langue française ou encore le Collectif national des sages-femmes de France.

Quand on connait l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur les professionnels de la santé, il serait bienvenu que les médecins qui interviennent dans ce débat rendent publics leurs liens éventuels avec l’industrie pharmaceutique pour plus de transparence !

Les avis divergent concernant l’augmentation du nombre de vaccins obligatoires

Les conclusions du rapport de la Concertation citoyenne sur la vaccination vont aussi dans le sens d’un élargissement du nombre de vaccins obligatoires. Le rapport suggère cependant que cette mesure soit instaurée de manière temporaire et suivie d’une levée de l’obligation vaccinale. Cette nuance n’est pas partagée par tous. En effet, les organisations médicales considèrent que cette mesure serait dangereuse « car elle pourrait induire une baisse d’environ 20 % de la couverture vaccinale ».

vaccination

Vacciner son enfant : un geste important © REDPIXEL.PL Shutterstock

Malgré ces désaccords, tous s’accordent sur le fait que le gouvernement doit prendre une décision rapide. Dans un communiqué, le CSMF « demandait à la ministre de la Santé de prendre ses responsabilités » en l’incitant à accélérer le rythme. Ainsi, nous devrions savoir dans les prochains jours si le passage à 6 vaccins deviendra effectif en France.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. Normal, c’est big pharma qui commande… Toujours plus de sous pour les actionnaires, et de plus s’ils veulent réduire la population mondiale, il faut commencer par faire davantage d’autistes, ainsi ils pourront manipuler toujours plus les populations qui n’ont encore rien compris au système…Une honte, et la France est le pire pays sur cette planète à ce sujet… vive la RIPOUXBLIQUE!!!!

  2. Comment se fait il que ces décisions ne tiennent pas compte des avis de spécialistes comme le Professeur Montagnier (nobel de médecine), le professeur Gherardi, ou tant d’autres qui alertent au nom du principe de précaution sur les dangers de la composition des vaccins ? Les parents savent ils qu’ils injectent des cellules de foetus avorté à leur bébé avec le vaccin ROR ou le vaccin varicelle ? Et que dire de l’aluminium vaccinal (myalgies, fibromyalgies, myofascite à macrophage, suspicions de dégâts neurologiques chez les nourrissons, etc…), paralysies et SEP pour le vaccin hépatite B, et autres scandales qui seront d’ici quelques mois ou années révélés…
    Les consommateurs sont avertis, de plus en plus. Et les autorités médicales seront jugées coupables d’ici peu de temps de ne pas avoir pris en compte ces données, ces faits, ces résultats d’étude, le témoignage de tant de parents qui voient leurs enfants changer, régresser du jour au lendemain après l’injection d’un vaccin et qui sont pris pour des fous ou des « anti-vaccins » par le corps médical dans son ensemble en public.
    La vaccination, ça se discute, Madame Touraine. Et vous serez jugée par les faits et l’histoire si vous ne tenez pas compte de ces discussions, de ces doutes reposant sur des faits.

    • Et après on nous dira que nous sommes en Démocratie… Faut rigoler, faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête…
      Il y en a marre de constater que nos droits s’amenuisent comme peau de chagrin dans ce pays!!! le pays des droits des autres, et non pour nous!

  3. le serment d’hypocrites au lieu d’hypocrate , la santé publique ils en on rien à foutre, du moment que ça leur rapporte
    vente des vaccins en premier , puis comme les gens serons malade à cause des vaccins, ventes de médicaments à vie
    la boucle est bouclée et la rente ad-vitam aeternam
    et tant pis pour les quelque morts qui n’on pas supporter , soit les vaccins, soit les médicaments
    Patrick

    • C’est exactement ça!

    • Que ce soit pour les vaccins avec de l’aluminium ou des médicaments délétère à cause d’effets secondaires graves nous avons le choix pour mourir plus rapidement ou vivre avec une santé fragilisée grâce à nos charlatans modernes de « docteurs » . Voyez « seulement »les effets secondaires des statines et du levothyrox ,deux produits donnés massivement !Excusez nos doctes charlatans car ces deux produits font partie de la rente de situation de ceux qui prétendent être des docteurs !

  4. Il fallait s’y attendre! Le combat de David contre Goliath n’est pas terminé. La mesure de bon sens et peu chère n’allait pas gagner si vite. Nous continuerons donc à combattre les lobbies pharmaceutiques et les politiciens corrompus qui les soutiennent. J’espère qu’un jour ils seront sévèrement condamnés pour les nombreuses victimes de leur quête de l’enrichissement. ! Hélas, Ce n’est pas quelques bébés handicapés à vie qui les feront reculer! La vaccination doit être obligatoire seulement pour le DTP et conseillée selon le milieu sanitaire et libre pour les autres.
    Car en fait « bigpharma » déplorent une diminution de 20% de leurs gains…sur les vaccins et ce n’est pas une affaire d’Etat! par contre veiller à la sante de tous les citoyens, au déficit de la sécurité sociale, ça oui c’est une affaire d’Etat!

  5. C’est une honte ils ne pensent qu’à leurs intérêts financiers, j’aimerais bien savoir s’ils vaccinent leurs propres enfants avec tous ses vaccins !!! En tout cas si cela devait arriver je me battrais contre bec et ongle pour la bonne santé de mes enfants. J’irais chercher le DTP dans nos pays voisins

  6. Le passage à 6 vaccins et uniquement voulu par la Mafia des laboratoires pharmaceutiques et d’autres qui y gagnent également de l’argent.
    Ceci sans tenir compte de la dangerosité de ces vaccins.

    Seul le FRIC compte!

Moi aussi je donne mon avis